Yi Huang San (益黃散) ou la tonification mobile

Yi Huang San est la formule de base utilisée par Qian Yi dans le Xiǎo​’ér Yào Zhèng Zhí Jué lors de la déficience, faiblesse de la rate et donc pour tonifier cette dernière chez les enfants. Il l’utilise également pour parfois tonifier le poumon selon la théorie des cinq mouvements (wu xing 五行). En effet lors de la déficience du poumon, il est possible de tonifier la mère de ce dernier.
Cependant, contrairement aux adultes, si on compare avec Li Zhong Wan (Tang) du Shanghan Lun (aussi appelée Bu Pi Tang dans le Fu Xing Jue), leurs structures sont assez différentes.
En premier on verra les symptômes de base quand la rate est pathologique, ensuite la symptomatologie propre à Yi Huang San et on détaillera la composition de la formule. Il y aura une petite comparaison finale avec Li Zhong Wan pour essayer de visualiser les différences.

Symptômes de la rate chez les enfants :

  • 脾主困。實則困睡,身熱,飲水;虛則吐瀉,生風。
    La rate gouverne l’entrave. S’il y a plénitude alors il y sommeil difficile, corps chaud, [l’enfant] boit de l’eau; s’il y a vide alors il y a vomissements et diarrhées, engendrement de vent.
  • 脾病,困睡,泄瀉,不思飲食。
    Dans la maladie de la rate, il y a fatigue et sommeil, diarrhées, [l’enfant] ne pense pas à boire et manger.
  • 左腮為肝,右腮為肺,額上為心,鼻為脾,頦為腎。赤者,熱也,隨證治之。
    La joue gauche c’est le foie, la joue droite c’est le poumon, le front en haut c’est le cœur, le nez c’est la rate, le menton c’est les reins. Si c’est rouge, c’est de la chaleur, on traite selon le syndrome.

Symptomatologie traitée par Yi Huang San :

益黃散(又名補脾散)
Yi Huang San (aussi appelée Bu Pi San)
《小兒藥證直訣》治脾胃虚弱及治脾疳,腹大,身瘦。
《Xiǎo​’ér Yào Zhèng Zhí Jué》: « Traite le vide et la faiblesse de la rate et de l’estomac et la malnutrition infantile, le grand abdomen, le corps maigre. »

D’autres symptômes sont donnés pour l’utilisation de Yi Huang San tout au long du Xiǎo​’ér Yào Zhèng Zhí Jué comme certaines convulsions, les blessures dues au vent avec signes de timidité/vide de la rate (mains et pieds froids, diarrhées, distension abdominale), les vomissements et diarrhées accompagnées de lait non dissous, diarrhées jaunes et blanches ou vertes-marrons aqueuses, soif ou pas, oppression et souffle long, sommeil avec les yeux apparents, lèvres blanches, éructations. On retrouve aussi la malnutrition infantile de la rate avec corps jaune, grand abdomen et l’enfant qui mange de la terre, la malnutrition du poumon, d’autres symptômes de dysharmonie de qi comme le teint blanc terne, souffle froid dans la bouche, vomissements aqueux, les pincements répétitifs de la bouche (kou pin cuo 口頻撮), des symptômes de froid avec visage blanc et flasque, douleur abdominale sans appétit, ou encore la transpiration du cou jusqu’à la poitrine due à une faiblesse de l’estomac.
Elle est également utilisée pour harmoniser l’estomac après une purgation.
Au total Yi Huang San est citée 21 fois dans le texte. C’est la formule la plus citée dans le livre de Qian Yi.

Composition de la formule :

陳皮(去白一兩) 丁香(二錢,一方用木香)訶子(炮去核) 青皮(去白) 甘草(炙各五錢)
Chenpi (sans le blanc 1 liang), Dingxiang (2 qian, une formule utilise Muxiang), Hezi (pao, sans le noyau), Qingpi (sans le blanc), Gancao (Zhi), (chacune 5 qian).

  • Chenpi 陳皮 et Qingpi 青皮 :

Le Shennong Bencao Jing dit :
橘柚 味辛,溫,無毒。主治胸中瘕熱,逆氣,利水穀。久服去口臭,下氣,通神明。
« Juyou est de saveur piquante, [sa nature] est tiède et elle n’a pas de toxicité. Elle traite les masses (jia) dans la poitrine avec chaleur, le qi à contre-courant (ni) et elle fait s’écouler l’eau et les céréales (shui gu). Administrée longtemps, elle élimine l’haleine fétide, elle abaisse le qi et fait communiquer avec la lumière des esprits (shen ming) ». (Traduction Abel Gläser et Yannick Bizien, Editions de l’Institut Liang Shen).
Tao Hong-Jing dit, entre autres, qu’elle fait descendre le qi, arrête les vomissements et la toux, purge les rétentions d’eau, traite la rate qui ne peut pas digérer les aliments, les vomissements avec contre-courant, le choléra, elle arrête les diarrhées.
Zhang Zhi-cong dit que le qi de la peau (pi) est de saveur amère et piquante, de nature tiède (wen) et disperse (san). Ye Tian-shi dit aussi qu’elle est amère et piquante.

Pour Qingpi, le Tujing Bencao dit :
青橘皮,氣味苦辛溫,無毒。主治氣滯,下食,破積結,及膈氣。
« Qingjupi est de saveur amère et piquante, de nature tiède et elle n’a pas de toxicité. Elle traite les stagnations de qi, elle fait descendre les aliments, elle brise les accumulations, les nouures et le blocage (ge) du qi » (Traduction Abel Gläser et Yannick Bizien, Editions de l’Institut Liang Shen).

Chenpi, Qingpi sont piquantes et amères, elles abaissent le qi, font s’écouler l’eau et les céréales, traitent la stagnation de qi et font descendre les aliments. Elles mettent donc en circulation, réchauffent et éliminent l’humidité, les liquides pathogènes.
La saveur piquante permet de tonifier la fonction d’élévation, d’émission et de dispersion du foie et de disperser la fonction de la rate et donc d’éliminer l’humidité.
La saveur amère permet de tonifier la fonction de consolidation des reins, c’est la saveur de transformation de la rate donc elle assèche, elle draine.
Elles ont donc à la fois des mouvements d’élévation et de descente.

  • Dingxiang 丁香 :

Dans le Bencao Gangmu, elle est de saveur piquante, de nature tiède et sans toxicité (辛,溫,無毒), elle traite le froid de l’estomac avec toux par contre-courant et hoquet (胃寒咳逆噦氣), froid avec diarrhée glissante par vide, l’eau et les céréales non dissous (冷泄虛滑,水穀不消), la distension abdominale chez les enfants (小兒腹脹).

Dans le rouleau 5 du Leigong Pao Zhi Yao Xing Jie il est dit :
雷公炮製藥性解《卷五 木部》:味甘辛,性溫無毒,入肺脾胃腎四經。主口氣腹痛,霍亂反胃,鬼疰蠱毒,及腎氣奔豚氣,壯陽暖腰膝,療冷氣,殺酒毒,消 癖,除冷勞。
Léi​ Gōng Páo Zhì Yào Xìng Jiè《Rouleau 5 Section du bois》 « Saveurs douce et piquante, nature tiède sans toxicité, entre dans les 4 méridiens du poumon, de la rate, de l’estomac et des reins. Traite le souffle de la bouche et la douleur abdominale, le huoluan et le reflux d’estomac, les maladies consomptives dues aux fantômes (gui zhu 鬼疰) et la toxicité des parasites, le qi des reins et le qi du bentun, renforce le yang et réchauffe les lombes et les genoux, traite le qi froid, tue la toxicité alcoolique, chasse l’épuisement avec froid. »

La saveur douce tonifie la fonction de transport et de transformation de la rate et disperse la fonction des reins, ainsi elle peut renforcer le jing et les os.

  • Hezi 訶子 :

Hezi, aussi appelée Helile, est utilisée dans le Jin Gui Yao Lüe au chapitre 17 où elle est utilisée seule dans la formule Helile San pour traiter la diarrhée du qi.
氣利、訶黎勒散主之。
« Pour les diarrhées du qi, on traite avec Helile San. »

Dans le Shennong Bencao Jing Shu, il est dit :
《卷十四》訶黎勒味苦溫無毒,主冷氣,心腹脹滿下食
《Rouleau 14》: « Helile est de saveur amère, tiède et sans toxicité. Elle traite le qi froid, la distension et la plénitude du cœur et de l’abdomen, elle fait descendre les aliments. »
《本草經疏》:訶黎勒其味苦澀,其氣溫而無毒。苦所以洩,澀所以收,溫所以通,惟斂故能主冷氣,心腹脹滿;惟溫故下食。
« Helile est de saveur amère et âpre (se), son qi est tiède et n’a pas de toxicité. Elle est amère donc elle purge, elle est âpre (se) donc elle fait la contention, elle est tiède donc elle désobstrue, mais elle rassemble c’est pourquoi elle traite le qi froid, la distension et la plénitude du cœur et de l’abdomen; mais elle est tiède donc elle fait descendre les aliments. »

La saveur âpre (澀) est proche de la saveur acide (酸), avec les mêmes fonctions. Elle est souvent utilisée pour traiter la transpiration par vide, la diarrhée, les pollakiuries, les spermatorrhées, les hémorragies.
De plus dans le Bencao Gangmu elle est parfois citée comme acide en plus d’être amère. La saveur acide est la saveur de tonification de la fonction du poumon et donc consolide et fait descendre.

  • Zhi Gancao 炙甘草 :

Le Shennong Bencao Jing dit :
« Gancao est de saveur douce, [sa nature] est équilibrée et elle n’a pas de toxicité. Elle traite le qi pervers du froid et de la chaleur (han re) des cinq organes et des six entrailles, elle consolide les tendons et les os, elle fait croître les chairs, elle décuple la force [physique], [elle traite] les plaies [par objets] métalliques (jin chuang), les œdèmes des jambes (zhong) et elle dissipe les toxines. » (Traduction Abel Gläser et Yannick Bizien, Editions de l’Institut Liang Shen)
甘草,味甘,平, 無毒。主五臟六腑寒熱邪氣,堅筋骨,長肌肉,倍力,金創,尰,解毒。生川谷。
Zhi Gancao va tonifier la fonction de transport et de transformation de la rate et réchauffer le centre.

Yi Huang San ne possède au final qu’une seule herbe uniquement douce, toutes les autres sont soit piquantes, amères, acides. Quatre sur cinq ont une action sur la descente de la nourriture.
Toutes les herbes sont tièdes et favorisent l’élimination du froid et de l’humidité. La tiédeur va permettre de protéger le centre malgré une mise en mouvement assez importante des herbes. La légère contention de la seule herbe acide va également pouvoir contrôler un peu le mouvement de descente.
Donc contrairement à ce qu’on pourrait penser lorsqu’on parle de « tonification » de la rate, ce n’est pas la saveur douce qui est majoritaire chez l’enfant. On pourrait dire qu’elle est le noyau autour duquel les autres herbes tournent pour permettre la montée et la descente.
De plus, l’utilisation sous forme de poudre (san) selon Li Dong-Yuan permet de traiter les maladies aiguës. Le Yongyao Jiyao indique que la poudre fine élimine seulement les accumulations du centre de l’estomac et des organes et des entrailles.

Comparaison avec Li Zhong Wan (Tang) (Xiao Bu Pi Tang)

Yi Huang SanLi Zhong Wan
ChenpiRenshen
DingxiangZhi Gancao
HeziGanjiang
QingpiBaizhu
Zhi Gancao
Tableau comparatif entre Yi Huang San et Li Zhong Wan.
Légende des couleurs: vert=piquant, noir=amer, gris=acide, jaune=doux.

On peut voir que Li Zhong Wan (Tang) tonifie beaucoup plus la fonction de transport et de transformation avec les saveurs douces alors que Yi Huang San tonifie finalement assez peu ces fonctions de la rate et elle met beaucoup plus en mouvements. Cela est dû au fait que la fonction de transformation des enfants est faible et que l’alimentation va rapidement perturber la digestion. Ainsi les enfants auront tendance à faire de la stagnation et il faut donc mettre en mouvement plus fortement que chez l’adulte.

Cependant Li Zhong Wan est utilisable pour les enfants et Qian Yi l’appelle Tiao Zhong Wan (調中丸), il ne donne pas de symptomatologie particulière mais il l’utilise dans deux situations :

  • La première est le froid et le vide de l’estomac s’il y a diarrhée en plus.
  • La deuxième est une situation de blessure due au vent avec diarrhée, si le traitement avec Yi Huang San n’a pas fonctionné.

胃冷虛
Froid et vide de l’estomac

面白色弱,腹痛不思食。當補脾,益黃散主之。若下利者,調中丸主之。
Visage de couleur blanc et faible (i.e. flasque), douleur abdominale et ne pense pas à manger. Il est approprié de tonifier la rate, on traite avec Yi Huang San. S’il y a diarrhée, on traite avec Tiao Zhong Wan.

傷風自利
Blessure due au vent (shangfeng) avec diarrhée spontanée

脾臟虛怯也,當補脾,益黃散;發散,大青膏主之。未差,調中丸主之。
Il y a vide et timidité (i.e. faiblesse) de l’organe rate, il est approprié de tonifier la rate, Yi Huang San ; Pour diffuser et disperser, on traite avec Da Qing Gao. S’il n’y a pas de différence, on traite avec Tiao Zhong Wan.

Sources :
http://zhongyibaodian.com/xiaoeryaozhengzhijue/
-Shennong Bencao Jing traduit par Abel Gläser et Yannick Bizien aux éditions de l’Institut Liang Shen de Médecine Chinoise.
-Fu Xing Jue traduit par Abel Gläser aux éditions de l’Institut Liang Shen de Médecine Chinoise.
https://ctext.org/wiki.pl?if=en&res=8
https://ctext.org/wiki.pl?if=en&res=712067