Xie Huang San (瀉黃散), la dispersion de la Terre.

Xie Huang San est une formule du Xiǎo​’ér Yào Zhèng Zhí Jué (小兒藥證直訣) dont le nom signifie « poudre pour disperser le jaune ». Le jaune fait référence à la couleur du mouvement de la Terre, c’est donc une formule pour disperser la Terre, c’est-à-dire la rate et l’estomac. Qu’est-ce que cela signifie pour Qian Yi ?

Symptômes de la rate chez les enfants :

  • 脾主困。實則困睡,身熱,飲水;虛則吐瀉,生風。
    La rate gouverne la fatigue. S’il y a plénitude alors il y a fatigue et sommeil, corps chaud, [l’enfant] boit de l’eau; s’il y a vide alors il y a vomissement et diarrhée, engendrement de vent.
  • 脾病,困睡,泄瀉,不思飲食。
    Maladie de la rate, il y a fatigue et sommeil, diarrhée, [l’enfant] ne pense pas à boire et manger.
  • 左腮為肝,右腮為肺,額上為心,鼻為脾,頦為腎。赤者,熱也,隨證治之。
    La joue gauche c’est le foie, la joue droite c’est le poumon, le front en haut c’est le cœur, le nez c’est la rate, le menton c’est les reins. Si c’est rouge, c’est de la chaleur, on traite selon le syndrome.

Ici ce qui nous intéresse, ce sont les symptômes en relation avec la plénitude de la rate. On s’aperçoit déjà qu’il y a une certaine notion de chaleur avec la chaleur du corps et la soif d’eau.

Symptomatologie traitée par Xie Huang San :

On va voir maintenant quels sont les symptômes que traite Xie Huang San.
La première mention de la formule apparait dans la partie sur l’observation des yeux.

  • 黃者,脾熱,瀉黃散主之。
    Ils sont jaunes, c’est une chaleur de la rate, on traite avec Xie Huang San.

Selon cette phrase Xie Huang San est utilisée dans le cas d’une chaleur de la rate. Les yeux sont alors jaunes.
La seconde et dernière indication que donne le Xiǎo​’ér Yào Zhèng Zhí Jué est la « langue joueuse » (弄舌 nòng shé) :

  • 脾臟微熱,令舌絡微緊,時時舒舌。治之勿用冷葯及下之,當少與瀉黃散,漸服之。
    La rate organe est légèrement chaude, ce qui provoque une légère tension des liaisons-luo de la langue, la langue est souvent allongée. Pour traiter on n’utilise ni produits froids ni qui font descendre, il est adéquat de donner un peu de Xie Huang San, administrer progressivement.
Xie Huang San : yeux jaunes et langue joueuse

瀉黃散(又名瀉脾散)
Xie Huang San (aussi appelée Xie Pi San)
治脾熱弄舌
Traite la chaleur de la rate avec la langue joueuse.

On a donc une notion de chaleur de la rate mais avec au final assez peu d’indications. Nous allons voir ce que dit le Bǎo Yīng Cuō Yào (保嬰撮要) :

《卷一》《Rouleau Un》
心髒 L’organe cœur
若合目昏睡,洩瀉身熱,脾乘心也,用瀉黃散。
S’il y a sommeil léthargique avec les yeux fermés, diarrhée et chaleur du corps, c’est la rate qui exploite le cœur, utiliser Xie Huang San.

《卷二》《Rouleau Deux》
面上症 Les syndromes [visibles] sur le visage
鼻微黃為平,赤主脾胃實熱,身熱飲水,乳食如常,用瀉黃散清熱理脾。
Le nez légèrement jaune est équilibré, le rouge gouverne la chaleur plénitude de la rate et de l’estomac, il y a chaleur du corps et soif, boit le lait fréquemment, on utilise Xie Huang San pour clarifier la chaleur et mettre en ordre  la rate.

《卷四》《Rouleau Quatre》
胎症 Les syndromes du nouveau-né
胎黃者,體目俱黃,小便秘澀,不乳啼叫,或腹膨洩瀉,此在胎母過食炙 辛辣,致生濕熱,宜用生地黃湯之類,熱盛者,瀉黃散之類。
Lors de la jaunisse du nouveau-né, le corps et les yeux sont tous jaunes, les urines sont bloquées et rugueuses (i.e dysurie), [l’enfant] ne tête pas et pleure, ou il y a gonflement abdominal avec diarrhée, ceux-ci indiquent que l’enfant et la mère consomment trop d’aliments grillés, piquants et épicés, cela provoque l’engendrement d’humidité-chaleur, il est adéquat d’utiliser [des formules] du genre de Sheng Dihuang Tang, la chaleur est exubérante, [utiliser des formules] du genre de Xie Huang San.

目症 Les syndromes oculaires
脾主黃,黃甚者脾熱也,用瀉黃散 (…) 若生下目黃壯熱,大小便秘結,乳食不思,面赤眼閉者,皆由在胎時,感母熱毒所致,兒服瀉黃散,母服地黃丸。
La rate gouverne le jaune, le jaune foncé c’est la chaleur de la rate, utiliser Xie Huang Wan. (…) Il y a clignements des yeux et des cils, c’est le vent chaleur du méridien du foie, utiliser Chaihu Qing Gan San. Si cela engendre le bas des yeux jaunes et très chauds, de la constipation avec des selles nouées, [l’enfant] ne pense pas à boire le lait, le teint rouge et les yeux fermés, tous proviennent de la période fœtale, causés par l’atteinte de la mère par la chaleur toxique, administrer Xie Huang San à l’enfant, administrer Dihuang Wan à la mère.

鼻塞鼻衄 Le nez bouché et les épistaxis
鼻色赤,乃脾胃實熱也,用瀉黃散。
Le nez est de couleur rouge, c’est uniquement une chaleur plénitude de la rate et de l’estomac, utiliser Xie Huang San.

《卷五》《Rouleau Cinq》
咬牙 Les grincement des dents
胃經實熱,用瀉黃散。
Il y a chaleur plénitude du méridien d’estomac, utiliser Xie Huang San

滯頤 Les bajoues stagnantes
胃經實熱,而蟲動津液流出者,用瀉黃散。
Il y a chaleur plénitude de l’estomac, et agitation des vers et écoulement des liquides organiques (jinye), utiliser Xie Huang San

《卷六》《Rouleau Six》
發熱 La fièvre
 脾熱則用瀉黃散。(…) 溫熱者瀉黃散。
Il y a chaleur de la rate alors utiliser Xie Huang San (…). Pour la tiédeur chaleur c’est Xie Huang San.

黃疸 La jaunisse
腹大食上為脾疳,兼作渴飲冷者,用瀉黃散。
Gros abdomen et la nourriture est en haut, c’est la malnutrition de la rate, simultanément cela produit de la soif de boisson froid, utiliser Xie Huang San.

身熱膈滿,肌膚面目皆黃者,加減瀉黃散。
Le corps est chaud avec plénitude du diaphragme, les chairs, le teint et les yeux sont tous jaunes, Xie Huang San avec ajouts et retraits.

嘔吐乳 Les vomissements de lait
若手足指熱飲冷,或睡不露睛,屬胃經實熱也,用瀉黃散。
S’il y a doigts et orteils chauds et que [l’enfant] boit froid, ou qu’il dort avec les yeux non apparents, cela appartient à la chaleur plénitude du méridien de l’estomac, utiliser Xie Huang San.

吐舌弄舌 La protusion de la langue et langue joueuse
舌屬心脾二經。小兒舌微露而即收者,名弄舌,此屬心脾虧損,用溫胃散補之。舌舒長而良久不收者,名吐舌,乃心脾積熱,用瀉黃散主之。或兼口舌生瘡,作渴飲冷,屬胃經實熱,亦用前散。
La langue appartient aux deux méridiens du cœur et de la rate. La langue de l’enfant apparait légèrement, et se retire aussitôt, on l’appelle la langue joueuse, cela appartient au déficit du cœur et de la rate, utiliser Wen Wei San pour tonifier. La langue s’étire longuement et longtemps sans se retirer, cela s’appelle la protusion de la langue, c’est uniquement l’amas de chaleur du cœur et de la rate, utiliser Xie Huang San pour traiter ; ou simultanément il y a engendrement d’ulcère (chuang) dans la bouche et sur la langue, cela provoque de la soif de boisson froide, cela appartient à la chaleur plénitude du méridien de l’estomac, utiliser aussi la poudre précédente (i.e Xie Huang San).

《卷七》《Rouleau Sept》
熱吐 Les vomissements par chaleur
若吐乳色黃不能受納者,胃經有熱也,先用瀉黃散,次用人參安胃散。
S’il y a vomissements  de lait de couleur jaune sans [que l’estomac] puisse recevoir, c’est le méridien de l’estomac qui a de la chaleur, d’abord utiliser Xie Huang San, ensuite utiliser Renshen An Wei San.
凡諸症當驗其手足,熱則胃熱,冷則胃寒,熱用瀉黃散,寒用理中湯,不熱不寒,異功散調之。
Généralement dans tous les syndromes, il est adéquat d’observer les mains et les pieds, ils sont chauds alors c’est la chaleur de l’estomac, ils sont froids alors c’est le froid de l’estomac, pour la chaleur utiliser Xie Huang San, pour le froid utiliser Li Zhong  Tang, ce n’est ni de la chaleur ni du froid, Yi Gong San pour harmoniser.

《卷七》《Rouleau Sept》
熱瀉 Les diarrhées par chaleur
右腮色赤飲冷,胃經實熱也,用瀉黃丸。
La joue droite est rouge et [l’enfant] boit froid, c’est la chaleur plénitude du méridien de l’estomac, utiliser Xie Huang Wan.
右腮及額間俱赤,心脾翕熱也,用瀉黃散加炒黑黃連。
La joue droite et la zone du front (E Jian) sont tous rouges, il y a union de la chaleur du cœur et de la rate, utiliser Xie Huang San Jia Chao Hei Huanglian.

《卷八》《Rouleau Huit》
諸淋 Toutes les stranguries
脾髒有熱者,瀉黃散
L’organe rate a de la chaleur, Xie Huang San.

《卷九》《 Rouleau Neuf》
胃氣虛寒 Froid vide du qi de l’estomac
喜冷便秘,胃實熱也,用瀉黃散涼之。
[l’enfant] aime le froid et il y a constipation, c’est la chaleur plénitude de l’estomac, utiliser Xie Huang San pour rafraichir.

食積寒熱 Les accumulations alimentaires avec froid et chaleur
手足並熱,作渴飲水者,脾胃實熱也,用瀉黃散。
(…) Les mains et les pieds sont chauds ensemble, il y a de la soif de boisson froide, c’est la chaleur plénitude de la rate et de l’estomac, utiliser Xie Huang San.

渴症 Les syndromes de soif
脾胃積熱者,用瀉黃散。
Il y a amas de chaleur de la rate et l’estomac, utiliser Xie Huang San.

《卷十一》《 Rouleau Onze》
胎毒瘡瘍 Les inflammation cutanée toxique du nouveau-né
脾經鬱熱,用錢氏瀉黃散。
Il y a surpression chaleur du méridien de la rate, utiliser Qian Shi Xie Huang San.

熱毒瘡疥 Les abcès et gale par chaleur toxique.
脾經實熱,用瀉黃散
Chaleur plénitude du méridien de la rate, utiliser Xie Huang San

《卷十二》《Rouleau Douze》
頭面瘡 Les abcès du visage
鼻間屬胃經,發熱飲冷,大便黃硬者為實熱,用瀉黃散
La zone du nez (bi jian) appartient au méridien de l’estomac, il y a fièvre avec consommation de boisson froide, les selles jaunes et dures, c’est de la chaleur plénitude, utiliser Xie Huang San.

《卷十三》《 Rouleau Treize》
喉痺 Le Bi de la gorge
鼻間色黃,脾胃經有熱也,用瀉黃散。
La zone du nez est de couleur jaune, les méridiens de la rate et de l’estomac ont de la chaleur, utiliser Xie Huang San.

腹癰 Les abcès de l’abdomen
腹癰者,患於臍下或傍二寸許屬脾經,近脅屬膽經。蓋因脾經陰虛,氣滯血凝,或因脾虛,飲食積熱所患。若 腫作痛者,瀉黃散。
L’abcès de l’abdomen, [l’enfant] qui souffre sous le nombril ou 2 cun autour appartiennent au méridien de la rate, proche des RTL appartient au méridien de la vésicule biliaire. (…) Si le gonflement provoque de la douleur, [utiliser] Xie Huang San.

《卷十五》《Rouleau Quinze》
大便不止 Les selles incessantes
瀉而煩渴飲水,胃經有熱也,用東垣瀉黃散。
Diarrhées et dysphorie avec [l’enfant qui] boit de l’eau, le méridien d’estomac a de la chaleur, utiliser Dong Yuan Xie Huang San.

小便不通 Les urines non libres
用龍膽瀉肝湯。肝經虛熱,用地黃丸。脾經實熱,用瀉黃散。
Il y a chaleur plénitude du méridien du foie, utiliser Long Dan Xie Gan Tang. Il y a chaleur vide du méridien du foie, utiliser Dihuang Wan. Il y a chaleur plénitude du méridien de la rate, utiliser Xie Huang San.

作渴不止 Production de soif incessante
腫痛發熱,大便秘澀者,邪在髒也,先用瀉黃散,如未應,用涼膈散。
Gonflement douloureux avec fièvre, selles bloquées et rugueuses, le pathogène est situé dans les organes, d’abord utiliser Xie Huang San, s’il n’y a pas de réponse [au traitement], utiliser Liang Ge San.

Cette formule traite donc des symptômes urinaires, de selles, les abcès et la soif, les problèmes de peau de type chaleur, les bi de la gorge, les grincements de dents, les vomissements, la langue joueuse en relation avec une notion de chaleur du système digestif, Rate et Estomac, et possiblement associée avec le cœur.

A tout cela, Xue Kai, dans la partie concernant la formule elle-même, indique à différents chapitres :
錢氏瀉黃散
一名瀉脾散
治脾熱吐舌。
Qian Shi Xie Huang San (Xie Huang San de M. Qian)
1 autre nom est Xie Pi San
Traite la langue joueuse par chaleur de la rate.
愚按:前症若作渴飲冷,臥不露睛,手足熱甚,或遍身發黃,屬胃經實熱,宜用瀉黃散。
Selon moi [i.e Xue Kai] : le syndrome précédent produit de la soif de boisson froide, il y a sommeil avec les yeux non apparents, les mains et les pieds sont très chauds, ou tout le corps devient jaune [i.e. jaunisse], cela appartient à la chaleur plénitude du méridien de l’estomac, il est approprié d’utiliser Xie Huang San.

Rouleau 12 :
治瘡瘍,作渴飲冷,臥不露睛,手足並熱,屬胃經實熱,宜用瀉黃散。
Traite les ulcères/inflammations cutanées, qui produisent de la soif de boisson fraiche, [l’enfant] dort avec les yeux non apparents, les mains et les pieds sont tous chauds, ça appartient à la chaleur plénitude du méridien de l’estomac, il est adéquat d’utiliser Xie Huang San.

Rouleau 18:
治脾胃經實熱患瘡,口渴飲冷。
Traite la chaleur plénitude du méridien de la rate et de l’estomac avec contraction d’abcès, soif de boisson fraiche.

Composition de la formule :

藿香葉(七錢) 山梔子仁(一錢) 石膏(五錢) 甘草(三兩) 防風(四兩…)
Huoxiangye (7 qian), Shan Zhiziren (1 qian) Shigao (5 qian), Gancao (3 liang), Fangfeng (4 liang…)

  • Huoxiang (藿香) :

Dans le Bencao Gangmu (本草綱目) elle est piquante, légèrement tiède et sans toxicité (辛,微溫,無毒。) Certains médecins indiquent qu’elle est également douce.
Elle traite les œdème toxiques, chasse le mauvais qi, arrête le huoluan et la douleur du cœur et de l’abdomen.  C’est une substance pour le vomissement par inversion de la rate et de l’estomac. Elle aide le qi de l’estomac, ouvre la bouche de l’estomac, favorise l’appétit.

  • Zhizi (梔子) :

Le Shennong Bencao Jing dit :
梔子,味苦,寒。主五內邪氣,胃中熱氣,面赤酒 渣鼻,白癩赤癩瘡瘍。
« Zhizi est de saveur amère, [sa nature] est froide et elle n’a pas de toxicité. Elle traite les qi pervers des 5 [organes] internes, qi de la chaleur dans estomac, leteint rouge, la couperose et le rhinophyma. Elle traite les plaies et les ulcérations de la lèpre blanche (bai lai) et de la lèpre rouge (chi lai). » (Traduction Abel Gläser et Yannick Bizien, Editions de l’Institut Liang Shen)

Le Mingyi Bielu dit :
大寒,無毒。主治目熱赤痛,胸心大小腸大熱,心中煩悶,胃中熱氣。
« Très froide, sans toxicité. Elle traite la chaleur, la rougeur et la douleur des yeux, la grande chaleur dans la poitrine, le coeur, le gros intestin et l’intestin grêle, la dysphorie et la plénitude dans le cœur et le qi de la chaleur dans l’estomac. »

  • Shigao (石膏) :

Le Shennong Bencao Jing dit :
« Shigao est de saveur piquante, [sa nature] est légèrement froide et elle n’a pas de toxicité. Elle traite l’atteinte par le vent (zhong feng) avec froid et chaleur (han re), le qi à contre-courant (qi ni) sous le coeur, la frayeur, la dyspnée, la sécheresse de la bouche et la langue roussie (jiao). [Elle traite] l’impossibilité de respirer (xi), les indurations et les douleurs dans l’abdomen, elle élimine les fantomes pervers (xie gui), [elle favorise] l’accouchement et [traite] les plaies [par objets] métalliques. » (Traduction Abel Gläser et Yannick Bizien, Editions de l’Institut Liang Shen)

Le Mingyi Bielu dit :
味甘,大寒,無毒。主除時氣,頭痛,身熱,三焦大熱,皮膚熱,腸胃中鬲熱,發汗,止消渴,煩逆,腹脹,暴氣喘息,咽熱,亦可作浴湯。
« De saveur douce, très froide, sans toxicité. Élimine le qi saisonnier, les céphalées, la chaleur du corps, la grande chaleur des trois foyers, la chaleur de la peau, la chaleur dans l’estomac, les intestins et le diaphragme, elle dissipe la couche musculaire, elle induit la sudorification, elle arrête la soif inextinguible (xiao ke) et le contre-courant avec dysphorie (fan ni), [elle traite] les distensions abdominales, la dyspnée soudaine et la chaleur de la gorge, on peut aussi faire des bains. »

  • Zhi Gancao (炙甘草) :

Le Shennong Bencao Jing dit :
甘草,味甘,平, 無毒。主五臟六腑寒熱邪氣,堅筋骨,長肌肉,倍力,金創,尰,解毒。
« Gancao est de saveur douce, [sa nature] est équilibrée et elle n’a pas de toxicité. Elle traite le qi pervers du froid et de la chaleur (han re) des cinq organes et des six entrailles, elle consolide les tendons et les os, elle fait croître les chairs, elle décuple la force [physique], [elle traite] les plaies [par objets] métalliques (jin chuang), les œdèmes des jambes (zhong) et elle dissipe les toxines. » (Traduction Abel Gläser et Yannick Bizien, Editions de l’Institut Liang Shen)
Zhi Gancao va tonifier la fonction de transport et de transformation de la rate et réchauffer le centre.

  • Fangfeng (防風) :

Le Shennong Bencao Jing dit :
防風 味甘溫無毒。主治大風眩痛,惡風風邪,目盲無所見,風行周身,骨節疼痛,煩滿。
« Fang​feng est de saveur douce, [sa nature] est tiède et elle n’a pas de toxicité. Traite le grand vent (da feng), les céphalées, les vertiges, la crainte du vent et le vent pervers (fēng​xié), la diminution de la vision et la cécité (mu mang), le vent qui circule dans tout le corps, les obstructions douloureuses (tong bi) dans les articulations, la dysphorie et la [sensation] de plénitude. » (Traduction Abel Gläser et Yannick Bizien, Editions de l’Institut Liang Shen)

Le Mingyi Bielu dit :
味辛,無毒。主治脅痛、脅風頭面去來,四肢攣急,字乳金瘡內痙。
« De saveur piquante, sans toxicité. Elle traite la douleur des hypochondres, le vent qui va et vient à la tête et au visage, les contractures des quatre membres, les convulsions lors de la grossesse ou dues à une plaie par [objets] métalliques (…). »

Conclusion et comparaisons avec Bai Hu Tang et Xiao Xie Pi Tang

Dans cette formules il y a 2 herbes froides et 3 herbes tièdes.

Shigao par sa lourdeur, sa froideur et sa couleur blanche va favoriser la descente du Yangming tout en favorisant légèrement la dispersion et diffusion par sa saveur piquante. Zhizi, amère et froide va se combiner à Shigao pour éliminer la chaleur. Elle traite le qi pervers de 5 zang internes, qi de la chaleur dans estomac, le teint rouge, la couperose et le rhinophyma. Elle traite les plaies et ulcérations de la lèpre blanche (bai lai) et de la lèpre rouge (chi lai).

Zhi Gancao de saveur douce, va protéger de la nature froide de Shigao et Zhizi.

Xie Huang San (Xie Pi San)(Xiao) Bai Hu TangXiao Xie Pi Tang
HuoxiangShigaoFuzi
ZhiziZhimuShengjiang
ShigaoZhi GancaoGancao
Zhi GancaoJingmi
Fangfeng
Comparatif des plantes de chaque composition

On retrouve un peu l’idée de Bai Hu Tang (白虎湯) de Zhang Zhong-Jing (Xiao Bai Hu Tang du Fu Xing Jue) par cette structure de 2 herbes froides dont une amère, couplées avec Zhi Gancao pour protéger le centre.

Bai Hu (白虎), la tigresse blanche avec son petit tigre blanc (Xiao Bai Hu 小白虎)

Cependant au lieu d’avoir Jingmi, on a Huoxiang qui va aider le centre et le réchauffer. Elle a également une saveur piquante qui va donner une légère impulsion de déploiement du bois.

Il est intéressant de noter que Qian Yi indique qu’il ne faut pas donner de plantes froides ni purgative lors du syndrome de la langue joueuse et donne Xie Huang San en doses progressives. Cela explique l’utilisation de trois plantes tièdes et deux plantes froides. Trois plantes ont également une saveur piquante en plus d’être douce, pour éviter que le mouvent de descente de Shigao et Zhizi soit trop important et éviter une blessure du centre. En effet, le vide de la rate chez l’enfant peut engendrer le vent. Ainsi, Fangfeng est tiède, douce et piquante. Son action sur le vent pourra éviter l’engendrement éventuel de vent. Li Dong-Yuang nous indique également que le dosage de Fangfeng est très élevé afin de drainer le bois à l’intérieur de la terre.

On peut voir qu’on est assez loin de la formule Xiao Xie Pi Tang du Fu Xing Jue malgré qu’elle soit également une formule qui disperse la rate. Cette dernière n’élimine pas la chaleur mais l’humidité. Elle n’a d’ailleurs pas une seule herbe froide.

Xie Huang San est une formule, qui contrairement à ce qu’on pourrait penser, ne va pas éliminer l’humidité qui est la nature de la terre de Taiyin, mais va éliminer la chaleur de la rate et de l’estomac. Elle se rapproche donc plus de Bai Hu Tang par cet aspect là, même si elle possède au final plus de saveur piquante pour favoriser un peu la fonction du bois, que la formule du Yangming.
Il faut aussi comprendre que Qian Yi utilise essentiellement la dialectique des cinq mouvements dans son ouvrage, et que si cette formule se rapproche de Bai Hu Tang, il parle uniquement de la Terre. Xue Kai, par contre, n’hésite pas avoir une dialectique plus large incluant le méridien de l’estomac, dans les différents chapitres de son livre concernant cette formule.

Sources :
http://zhongyibaodian.com/xiaoeryaozhengzhijue/
-Shennong Bencao Jing traduit par Abel Gläser et Yannick Bizien aux éditions de l’Institut Liang Shen de Médecine Chinoise.
-Fu Xing Jue traduit par Abel Gläser aux éditions de l’Institut Liang Shen de Médecine Chinoise.
https://ctext.org/wiki.pl?if=en&res=8 (本草綱目)
https://ctext.org/wiki.pl?if=en&res=804764 (名醫別錄)
https://ctext.org/wiki.pl?if=en&res=664599 (保嬰撮要)

Yi Huang San (益黃散) ou la tonification mobile

Yi Huang San est la formule de base utilisée par Qian Yi dans le Xiǎo​’ér Yào Zhèng Zhí Jué lors de la déficience, faiblesse de la rate et donc pour tonifier cette dernière chez les enfants. Il l’utilise également pour parfois tonifier le poumon selon la théorie des cinq mouvements (wu xing 五行). En effet lors de la déficience du poumon, il est possible de tonifier la mère de ce dernier.
Cependant, contrairement aux adultes, si on compare avec Li Zhong Wan (Tang) du Shanghan Lun (aussi appelée Bu Pi Tang dans le Fu Xing Jue), leurs structures sont assez différentes.
En premier on verra les symptômes de base quand la rate est pathologique, ensuite la symptomatologie propre à Yi Huang San et on détaillera la composition de la formule. Il y aura une petite comparaison finale avec Li Zhong Wan pour essayer de visualiser les différences.

Symptômes de la rate chez les enfants :

  • 脾主困。實則困睡,身熱,飲水;虛則吐瀉,生風。
    La rate gouverne la fatigue. S’il y a plénitude alors il y fatigue et sommeil, corps chaud, [l’enfant] boit de l’eau; s’il y a vide alors il y a vomissements et diarrhées, engendrement de vent.
  • 脾病,困睡,泄瀉,不思飲食。
    Dans la maladie de la rate, il y a fatigue et sommeil, diarrhées, [l’enfant] ne pense pas à boire et manger.
  • 左腮為肝,右腮為肺,額上為心,鼻為脾,頦為腎。赤者,熱也,隨證治之。
    La joue gauche c’est le foie, la joue droite c’est le poumon, le front en haut c’est le cœur, le nez c’est la rate, le menton c’est les reins. Si c’est rouge, c’est de la chaleur, on traite selon le syndrome.

Symptomatologie traitée par Yi Huang San :

益黃散(又名補脾散)
Yi Huang San (aussi appelée Bu Pi San)
《小兒藥證直訣》治脾胃虚弱及治脾疳,腹大,身瘦。
《Xiǎo​’ér Yào Zhèng Zhí Jué》: « Traite le vide et la faiblesse de la rate et de l’estomac et la malnutrition infantile, le grand abdomen, le corps maigre. »

D’autres symptômes sont donnés pour l’utilisation de Yi Huang San tout au long du Xiǎo​’ér Yào Zhèng Zhí Jué comme certaines convulsions, les blessures dues au vent avec signes de timidité/vide de la rate (mains et pieds froids, diarrhées, distension abdominale), les vomissements et diarrhées accompagnées de lait non dissous, diarrhées jaunes et blanches ou vertes-marrons aqueuses, soif ou pas, oppression et souffle long, sommeil avec les yeux apparents, lèvres blanches, éructations. On retrouve aussi la malnutrition infantile de la rate avec corps jaune, grand abdomen et l’enfant qui mange de la terre, la malnutrition du poumon, d’autres symptômes de dysharmonie de qi comme le teint blanc terne, souffle froid dans la bouche, vomissements aqueux, les pincements répétitifs de la bouche (kou pin cuo 口頻撮), des symptômes de froid avec visage blanc et flasque, douleur abdominale sans appétit, ou encore la transpiration du cou jusqu’à la poitrine due à une faiblesse de l’estomac.
Elle est également utilisée pour harmoniser l’estomac après une purgation.
Au total Yi Huang San est citée 21 fois dans le texte. C’est la formule la plus citée dans le livre de Qian Yi.

Composition de la formule :

陳皮(去白一兩) 丁香(二錢,一方用木香)訶子(炮去核) 青皮(去白) 甘草(炙各五錢)
Chenpi (sans le blanc 1 liang), Dingxiang (2 qian, une formule utilise Muxiang), Hezi (pao, sans le noyau), Qingpi (sans le blanc), Gancao (Zhi), (chacune 5 qian).

  • Chenpi 陳皮 et Qingpi 青皮 :

Le Shennong Bencao Jing dit :
橘柚 味辛,溫,無毒。主治胸中瘕熱,逆氣,利水穀。久服去口臭,下氣,通神明。
« Juyou est de saveur piquante, [sa nature] est tiède et elle n’a pas de toxicité. Elle traite les masses (jia) dans la poitrine avec chaleur, le qi à contre-courant (ni) et elle fait s’écouler l’eau et les céréales (shui gu). Administrée longtemps, elle élimine l’haleine fétide, elle abaisse le qi et fait communiquer avec la lumière des esprits (shen ming) ». (Traduction Abel Gläser et Yannick Bizien, Editions de l’Institut Liang Shen).
Tao Hong-Jing dit, entre autres, qu’elle fait descendre le qi, arrête les vomissements et la toux, purge les rétentions d’eau, traite la rate qui ne peut pas digérer les aliments, les vomissements avec contre-courant, le choléra, elle arrête les diarrhées.
Zhang Zhi-cong dit que le qi de la peau (pi) est de saveur amère et piquante, de nature tiède (wen) et disperse (san). Ye Tian-shi dit aussi qu’elle est amère et piquante.

Pour Qingpi, le Tujing Bencao dit :
青橘皮,氣味苦辛溫,無毒。主治氣滯,下食,破積結,及膈氣。
« Qingjupi est de saveur amère et piquante, de nature tiède et elle n’a pas de toxicité. Elle traite les stagnations de qi, elle fait descendre les aliments, elle brise les accumulations, les nouures et le blocage (ge) du qi » (Traduction Abel Gläser et Yannick Bizien, Editions de l’Institut Liang Shen).

Chenpi, Qingpi sont piquantes et amères, elles abaissent le qi, font s’écouler l’eau et les céréales, traitent la stagnation de qi et font descendre les aliments. Elles mettent donc en circulation, réchauffent et éliminent l’humidité, les liquides pathogènes.
La saveur piquante permet de tonifier la fonction d’élévation, d’émission et de dispersion du foie et de disperser la fonction de la rate et donc d’éliminer l’humidité.
La saveur amère permet de tonifier la fonction de consolidation des reins, c’est la saveur de transformation de la rate donc elle assèche, elle draine.
Elles ont donc à la fois des mouvements d’élévation et de descente.

  • Dingxiang 丁香 :

Dans le Bencao Gangmu, elle est de saveur piquante, de nature tiède et sans toxicité (辛,溫,無毒), elle traite le froid de l’estomac avec toux par contre-courant et hoquet (胃寒咳逆噦氣), froid avec diarrhée glissante par vide, l’eau et les céréales non dissous (冷泄虛滑,水穀不消), la distension abdominale chez les enfants (小兒腹脹).

Dans le rouleau 5 du Leigong Pao Zhi Yao Xing Jie il est dit :
雷公炮製藥性解《卷五 木部》:味甘辛,性溫無毒,入肺脾胃腎四經。主口氣腹痛,霍亂反胃,鬼疰蠱毒,及腎氣奔豚氣,壯陽暖腰膝,療冷氣,殺酒毒,消 癖,除冷勞。
Léi​ Gōng Páo Zhì Yào Xìng Jiè《Rouleau 5 Section du bois》 « Saveurs douce et piquante, nature tiède sans toxicité, entre dans les 4 méridiens du poumon, de la rate, de l’estomac et des reins. Traite le souffle de la bouche et la douleur abdominale, le huoluan et le reflux d’estomac, les maladies consomptives dues aux fantômes (gui zhu 鬼疰) et la toxicité des parasites, le qi des reins et le qi du bentun, renforce le yang et réchauffe les lombes et les genoux, traite le qi froid, tue la toxicité alcoolique, chasse l’épuisement avec froid. »

La saveur douce tonifie la fonction de transport et de transformation de la rate et disperse la fonction des reins, ainsi elle peut renforcer le jing et les os.

  • Hezi 訶子 :

Hezi, aussi appelée Helile, est utilisée dans le Jin Gui Yao Lüe au chapitre 17 où elle est utilisée seule dans la formule Helile San pour traiter la diarrhée du qi.
氣利、訶黎勒散主之。
« Pour les diarrhées du qi, on traite avec Helile San. »

Dans le Shennong Bencao Jing Shu, il est dit :
《卷十四》訶黎勒味苦溫無毒,主冷氣,心腹脹滿下食
《Rouleau 14》: « Helile est de saveur amère, tiède et sans toxicité. Elle traite le qi froid, la distension et la plénitude du cœur et de l’abdomen, elle fait descendre les aliments. »
《本草經疏》:訶黎勒其味苦澀,其氣溫而無毒。苦所以洩,澀所以收,溫所以通,惟斂故能主冷氣,心腹脹滿;惟溫故下食。
« Helile est de saveur amère et âpre (se), son qi est tiède et n’a pas de toxicité. Elle est amère donc elle purge, elle est âpre (se) donc elle fait la contention, elle est tiède donc elle désobstrue, mais elle rassemble c’est pourquoi elle traite le qi froid, la distension et la plénitude du cœur et de l’abdomen; mais elle est tiède donc elle fait descendre les aliments. »

La saveur âpre (澀) est proche de la saveur acide (酸), avec les mêmes fonctions. Elle est souvent utilisée pour traiter la transpiration par vide, la diarrhée, les pollakiuries, les spermatorrhées, les hémorragies.
De plus dans le Bencao Gangmu elle est parfois citée comme acide en plus d’être amère. La saveur acide est la saveur de tonification de la fonction du poumon et donc consolide et fait descendre.

  • Zhi Gancao 炙甘草 :

Le Shennong Bencao Jing dit :
« Gancao est de saveur douce, [sa nature] est équilibrée et elle n’a pas de toxicité. Elle traite le qi pervers du froid et de la chaleur (han re) des cinq organes et des six entrailles, elle consolide les tendons et les os, elle fait croître les chairs, elle décuple la force [physique], [elle traite] les plaies [par objets] métalliques (jin chuang), les œdèmes des jambes (zhong) et elle dissipe les toxines. » (Traduction Abel Gläser et Yannick Bizien, Editions de l’Institut Liang Shen)
甘草,味甘,平, 無毒。主五臟六腑寒熱邪氣,堅筋骨,長肌肉,倍力,金創,尰,解毒。生川谷。
Zhi Gancao va tonifier la fonction de transport et de transformation de la rate et réchauffer le centre.

Yi Huang San ne possède au final qu’une seule herbe uniquement douce, toutes les autres sont soit piquantes, amères, acides. Quatre sur cinq ont une action sur la descente de la nourriture.
Toutes les herbes sont tièdes et favorisent l’élimination du froid et de l’humidité. La tiédeur va permettre de protéger le centre malgré une mise en mouvement assez importante des herbes. La légère contention de la seule herbe acide va également pouvoir contrôler un peu le mouvement de descente.
Donc contrairement à ce qu’on pourrait penser lorsqu’on parle de « tonification » de la rate, ce n’est pas la saveur douce qui est majoritaire chez l’enfant. On pourrait dire qu’elle est le noyau autour duquel les autres herbes tournent pour permettre la montée et la descente.
De plus, l’utilisation sous forme de poudre (san) selon Li Dong-Yuan permet de traiter les maladies aiguës. Le Yongyao Jiyao indique que la poudre fine élimine seulement les accumulations du centre de l’estomac et des organes et des entrailles.

Comparaison avec Li Zhong Wan (Tang) (Xiao Bu Pi Tang)

Yi Huang SanLi Zhong Wan
ChenpiRenshen
DingxiangZhi Gancao
HeziGanjiang
QingpiBaizhu
Zhi Gancao
Tableau comparatif entre Yi Huang San et Li Zhong Wan.
Légende des couleurs: vert=piquant, noir=amer, gris=acide, jaune=doux.

On peut voir que Li Zhong Wan (Tang) tonifie beaucoup plus la fonction de transport et de transformation avec les saveurs douces alors que Yi Huang San tonifie finalement assez peu ces fonctions de la rate et elle met beaucoup plus en mouvements. Cela est dû au fait que la fonction de transformation des enfants est faible et que l’alimentation va rapidement perturber la digestion. Ainsi les enfants auront tendance à faire de la stagnation et il faut donc mettre en mouvement plus fortement que chez l’adulte.

Cependant Li Zhong Wan est utilisable pour les enfants et Qian Yi l’appelle Tiao Zhong Wan (調中丸), il ne donne pas de symptomatologie particulière mais il l’utilise dans deux situations :

  • La première est le froid et le vide de l’estomac s’il y a diarrhée en plus.
  • La deuxième est une situation de blessure due au vent avec diarrhée, si le traitement avec Yi Huang San n’a pas fonctionné.

胃冷虛
Froid et vide de l’estomac

面白色弱,腹痛不思食。當補脾,益黃散主之。若下利者,調中丸主之。
Visage de couleur blanc et faible (i.e. flasque), douleur abdominale et ne pense pas à manger. Il est approprié de tonifier la rate, on traite avec Yi Huang San. S’il y a diarrhée, on traite avec Tiao Zhong Wan.

傷風自利
Blessure due au vent (shangfeng) avec diarrhée spontanée

脾臟虛怯也,當補脾,益黃散;發散,大青膏主之。未差,調中丸主之。
Il y a vide et timidité (i.e. faiblesse) de l’organe rate, il est approprié de tonifier la rate, Yi Huang San ; Pour diffuser et disperser, on traite avec Da Qing Gao. S’il n’y a pas de différence, on traite avec Tiao Zhong Wan.

Sources :
http://zhongyibaodian.com/xiaoeryaozhengzhijue/
-Shennong Bencao Jing traduit par Abel Gläser et Yannick Bizien aux éditions de l’Institut Liang Shen de Médecine Chinoise.
-Fu Xing Jue traduit par Abel Gläser aux éditions de l’Institut Liang Shen de Médecine Chinoise.
https://ctext.org/wiki.pl?if=en&res=8
https://ctext.org/wiki.pl?if=en&res=712067

Les convulsions chez les enfants selon Qian Yi (錢乙) et Xue Kai (薛鎧)

Les convulsions sont, pour beaucoup de parents, inquiétantes et impressionnantes. Dans cet article nous allons voir comment sont décrites les crises convulsives chez les enfants, dans la médecine chinoise, à partir de ce que disent deux anciens pédiatres chinois.
L’un se nomme Qian Yi (錢乙) ou Qian Zhong Yang (錢仲陽) et a écrit le Xiao Er Yao Zheng Zhi Jue (小兒藥證直訣) et l’autre se nomme Xue Kai (薛鎧) et a écrit le Bao Ying Cuo Yao (保嬰撮要).
Pour des raisons de lisibilité, le texte de Qian Yi sera en bleu et celui de Xue Kai sera en rouge.

On va commencer avec le Xiao Er Yao Zheng Zhi Jue (小兒藥證直訣) qui a été écrit avant celui de Xue Kai (薛鎧). Dès le passage concernant la gouvernance des 5 organes, situé au début du texte, il dit :

心主驚。实则叫哭發熱,飲水而搖;虛則臥而悸動不安。
« Le cœur gouverne la frayeur. S’il y a plénitude alors il y a cris, pleurs et fièvre, [l’enfant] boit de l’eau et il y a des tremblements ; s’il y a vide alors quand [l’enfant] s’allonge et il y a palpitations et inquiétude. »

Et un peu plus loin dans le passage concernant les maladies des 5 organes (五臟病), il répète plus où moins la même chose concernant le cœur :

心病,多叫哭,驚悸,手足動搖,發熱飲水。
« Dans la maladie du cœur, il y a beaucoup de cris et de pleurs, de palpitations, d’agitation et de tremblements des mains et de pieds, de la fièvre et [l’enfant] boit de l’eau. »

Ici il ne précise pas si c’est de la plénitude ou pas mais on pourra se référer au passage précédent pour différencier les deux. On s’aperçoit déjà de la notion d’agitation et tremblements des mains et des pieds dans le syndrome du cœur, surtout la plénitude. Ensuite il continue :

肝有風
目連扎不搐,得心熱則搐。治肝,瀉青丸;治心,導赤散主之。
Le foie a du vent
«
Il y a clignements des yeux sans convulsion, s’il y a présence d’une chaleur du cœur alors il y a des convulsions. Pour traiter le foie, Xie Qing Wan ; pour traiter le cœur, on traite avec Dao Chi San. »

肝有
目直視不搐,得心熱則搐。治肝,瀉青丸;治心,導赤散主之。
Le foie a de la chaleur
«
Il y a regard fixe sans convulsion, s’il y a présence d’une chaleur du cœur alors il y a des convulsions. Pour traiter le foie, Xie Qing Wan ; pour traiter le cœur, on traite avec Dao Chi San. »

肝有
身反折強直不搐,心不受熱也,當補腎治肝。補腎,地黃丸;治肝,瀉青丸主之。
Le foie a du vent extrême
«
Il y a opisthotonos sans convulsion, le cœur ne reçoit la chaleur, il est adéquat de tonifier les reins et traiter le foie. Pour tonifier les reins, Di Huang Wan ; pour traiter le foie, on traite avec Xie Qing Wan . »

On peut voir dans ces 3 syndromes qui se suivent dans le texte, que la chaleur du foie et le vent du foie, même extrême, ne suffisent pas pour provoquer des convulsions. Il faut qu’il s’y ajoute la chaleur du cœur. Un peu plus loin il explique le mécanisme et propose déjà des traitements :

若得心熱則搐,以其子母俱有實熱,風火相搏故也。治肝,瀉青丸;治心,導赤散主之。
«S’il y a une chaleur du cœur alors il y a convulsion, parce que le fils et la mère ont tous les deux de la chaleur plénitude, le vent et le feu se battent mutuellement. Pour traiter le foie, Xie Qing Wan ; pour traiter le cœur, on traite avec Dao Chi San.»

Un peu plus loin dans le texte, Qian Yi parle de la légèreté et de la gravité des victoires mutuelles des 5 organes zang et il dit :

肺病見春,金旺肺勝肝,宜瀉肺。輕者肺病退,重者目淡青,必發驚。更有赤者,當搐,为肝怯,當目淡青色也。
« La maladie du poumon se voit au printemps, le métal prospère et le poumon vainc le foie, il est adéquat de disperser le poumon. Si c’est léger la maladie du poumon diminue, si c’est grave les yeux sont verts-bleus pâles, il y aura des crises de convulsions-jing. Si [la couleur des yeux] change en rouge, c’est les convulsions-chu, si le foie devient faible, il est adéquat que les yeux soient de couleur vert-bleu pâle. »
腎病見夏,水勝火,腎勝心也,當治腎。輕者病退,重者悸動當搐也。
« La maladie des reins se voit en été, l’eau vainc le feu, les reins vainquent le cœur. Si c’est léger la maladie diminue, si c’est grave et qu’il y a palpitation il est adéquat qu’il y ait des convulsions-chu. »

Concernant la couleur des yeux il y a un passage sur le bianzheng par les yeux dans le livre de Qian Yi qui dit :

赤者,心熱,導赤散主之。
« Rouge, c’est une chaleur du cœur, on traite avec Dao Chi San. »
青者,肝熱,瀉青丸主之。淺淡者補之。
« Vert-bleu, c’est une chaleur du foie, on traite avec Xie Qing Wan. Si c’est pâle, tonifier.»       

On peut remarquer que quand les yeux deviennent rouges, cela marque une chaleur du cœur et que la couleur bleue-verte concerne soit une chaleur du foie, soit une insuffisance, en fonction de l’intensité de la couleur. Par contre quand les yeux sont à la fois rouge et bleu-verdâtres, il y a une tendance aux crises de convulsions, comme il l’indique dans le chapitre concernant les maladies diverses (za bing 雜病) :

目赤兼青者,欲發搐
«Les yeux sont à la fois rouges et verts-bleus, il y a tendances aux crises de convulsions. »

Ensuite il décrit les différences entre les crises en fonction du sexe de l’enfant et les périodes de crises.

男發搐,目左視無聲,右視有聲;女發搐,目右視無聲,左視有聲∶相胜故也。
« Lors d’une crise convulsive chez un garçon, les yeux regardent à gauche sans bruit, s’ils regardent à droite il est bruyant ; Lors d’une crise convulsive chez une fille, les yeux regardent à droite sans bruit, si ils regardent à gauche elle est bruyante : c’est parce qu’il y a victoire mutuelle. »

A ce sujet, Xue Kai précise dans son livre :

蓋左為肝部,右為肺部,金木相勝故耳。
« La gauche est la section du foie, la droite est la section du poumon, le métal et le bois sont mutuellement victorieux alors [cela s’entend] à l’oreille. »

4 périodes de crises :

Concernant les périodes des crises convulsives, Qian Yi et Xue Kai en décrivent 4. Chaque période est composée de 3 branches terrestres et il y en a 12 au total. Chaque branche couvre 2 heures, ce qui fait que chaque période dure 6 heures durant laquelle il y aura des symptômes particuliers ce qui va ainsi permettre de distinguer les différents syndromes. Les 4 périodes sont tôt le matin, la journée, le soir et la nuit. Voici donc les passages parlant des mêmes périodes avec d’abord le passage de Qian Yi (en bleu) suivi de celui de Xue Kai (en rouge).

因潮熱,寅、卯、辰時身體壯熱,目上視,手足動搖,口內生熱涎,項頸急。此肝旺,當補腎治肝也。補腎,地黃丸;治肝,瀉青丸主之。
« La cause est la fièvre cyclique, le corps est très chaud aux périodes Yin (03:00-05:00), Mao (05:00-07:00) et Chen (7:00-9:00), les yeux regardent en haut, les mains et pieds tremblent, l’intérieur de la bouche engendre de la salive chaude, il y a raideur de la nuque, ce sont un foie prospère (excessif), il convient de tonifier les reins et traiter le foie. Tonifier les reins, Di Huang Wan; pour traiter le foie, on traite avec Xie Qing Wan. »

若寅卯辰時身熱,目上視,手足動,口流涎,項強急,此肝旺也。
« S’il y a corps chaud aux périodes Yin (3:00-5:00), Mao (5:00-7:00) et Chen (7:00-9:00), les yeux regardent en haut, les mains et les pieds tremblent, la salive s’écoule de la bouche, il y a rigidité de la nuque, c’est le foie prospère. »

因潮熱,巳、午、未時發搐,心神驚悸,目上視,白睛赤色,牙關緊,口內涎,手足動搖。此心旺也,當補肝治心。治心,導赤散、涼驚丸;補肝,地黃丸主之。
« La cause est la fièvre cyclique, il y a des crises convulsives aux périodes Si (9:00-11:00), Wu (11:00-13:00), Wei (13:00-15:00), l’esprit du cœur palpite par frayeur, l’œil regarde en haut, le blanc de l’œil est rouge, les dents sont fermées et serrées, il y a de la salive dans la bouche, les mains et pieds tremblent, ce sont un cœur prospère (excessif), il convient de tonifier le foie et traiter le cœur. Pour traiter le cœur, Dao Chi San, Liang Jing Wan; pour tonifier le Foie, on traite avec Dihuang Wan. »

巳午未時身熱發搐,心神驚悸,目上視,牙緊流涎,手足搐動,此心旺也。
« S’il y a corps chaud et crises convulsives aux périodes Si (9:00-11:00), Wu (11:00-13:00), Wei (13:00-15:00), l’esprit du cœur (xin shen) est effrayé avec palpitation, l’œil regarde en haut, les dents sont serrés avec écoulement de salive, les mains et les pieds convulsent et tremblent, c’est le cœur prospère. »

因潮熱,申、酉、戌時不甚搐而喘,目微斜視,身體似熱,睡露睛,手足冷,大便淡黃水。是肺旺,當補脾治心肝。補脾,益黃散;治肝,瀉青丸;治心,導赤散主之。
« La cause est la fièvre cyclique, les crises convulsives ne sont pas extrêmes et il y a dyspnée aux périodes Shen (15:00-17:00), You (17:00-19:00), Xu (19:00-21:00), les yeux dévient légèrement, le corps semble chaud, il y a sommeil avec les yeux apparents, les mains et les pieds sont froids, les selles sont jaunes pâles et liquides, ce sont le poumon prospère (excessif),  il convient de tonifier la rate et traiter le cœur et le foie. Pour tonifier la rate, Yi Huang San ; pour traiter le foie, Xie Qing Wan ; pour traiter le cœur, on traite avec Dao Chi San. »

申酉戌時身熱微搐而喘,目微斜,睡露睛,手足冷,大便淡黃水,此肺旺也。
« Le corps est chaud avec légère convulsion et dyspnée aux périodes Shen (15:00-17:00), You (17:00-19:00) et Xu (19:00-21:00), les yeux sont légèrement déviés, il y a sommeil avec les yeux apparents, les mains et pieds sont froids, les selles sont jaunes pâles et liquides, c’est le poumon prospère. »

潮熱,亥、子、丑時不甚搐,而卧不穩,身體溫壯,目睛緊斜視,喉中有痰,大便銀褐色,乳食不消,多睡,不納津液。當補脾治心。補脾,益黃散;治心,導赤散、涼驚丸主之。
« La cause est la fièvre cyclique, il y a des convulsions qui ne sont pas extrêmes aux périodes Hai (21:00-23:00), Zi (23:00-1:00), Chou (1:00-3:00) et il y a sommeil instable, le corps est très chaud, les globes oculaires serrés et déviation des yeux, des mucosités (tan) dans la gorge, les selles sont de couleur brune argentée, le lait et la nourriture ne sont pas digérés, [l’enfant] dort beaucoup, les liquides organiques ne sont pas reçus. Il convient de tonifier la rate et traiter le cœur. Pour tonifier la rate, Yi Huang San ; pour traiter le cœur, on traite avec Dao Chi San. »

亥子丑時微搐,臥而不安,身微熱,目緊斜,喉中有痰,大便色白,困睡流涎,此腎虛也。
« Légères convulsions aux périodes Hai (21:00-23:00), Zi (23:00-1:00) et Chou (1:00-3:00), il y a sommeil agité, corps légèrement chaud, les yeux tendus et déviés, des mucosités (tan) dans la gorge, des selles de couleur blanche, le sommeil entravé avec écoulement de salive, c’est le vide des reins. »

Ces passages décrivent ces crises en lien avec 4 syndromes : le foie prospère, le cœur prospère, le poumon prospère, et le dernier qui n’est pas spécifié par Qian Yi mais où le traitement consiste à tonifier la rate et traiter le cœur.
Xue Kai donne plus ou moins les mêmes descriptions et pour le dernier il précise que c’est le vide des reins. Qian Yi quant à lui donne les traitements pour chaque syndrome, contrairement à Xue Kai.

Xue Kai fait encore une distinction entre les filles et les garçons, selon la position du pouce dans la main pendant les crises. Il en découle le pronostic selon la conformité :

若握拳拇指在內女為順,拇指在外男為順。順則易治,逆則難愈。
« Si l’enfant serre les poings avec le pouce à l’intérieur c’est conforme pour les filles, si le pouce est à l’extérieur c’est conforme pour les garçons. C’est conforme alors c’est facile à traiter, c’est l’inverse alors c’est difficile à traiter. »

Cependant, Xue Kai décrit des syndromes supplémentaires aux 4 syndromes cités par Qian Yi, toujours en rapport avec les 4 périodes vues précédemment :

寅卯辰時搐而發熱作渴,飲冷便結,屬肝膽經虛熱,用柴芍參苓散;作渴引飲,自汗盜汗,屬肝膽經血虛,用地黃丸;口吻流涎,屬肝木克脾土,用六君子湯。
« Dans les convulsion aux périodes Yin (3:00-5:00), Mao (5:00-7:00) et Chen (3:00-9:00) avec fièvre qui provoque de la soif, si l’enfant boit froid avec nouure des selles (constipation), cela appartient à la chaleur vide du méridien du foie et de la vésicule biliaire, utiliser Chai Shao Shen Ling San ; si cela provoque de la soif qui conduit à boire, de la transpiration spontanée et de la transpiration nocturne, cela appartient au vide de sang des méridiens du foie et de la vésicule biliaire, utiliser Dihuang Wan ;  s’il y a écoulement de salive des lèvres de la bouche, cela appartient au bois du foie qui vainc la rate terre, utiliser Liu Jun Zi Tang. »

巳午未時發搐,若兼作渴飲水,屬風火相搏,以地黃丸補肝,導赤散、涼驚丸治心;若作渴飲湯,體倦不乳,土虛而木旺也,用地黃丸以補腎,六君子湯以補脾。
« Dans les convulsion aux périodes Si (9:00-11:00), Wu (11:00-13:00) et Wei (13:00-15:00), si cela provoque simultanément de la soif avec envie de boire de l’eau, cela appartient au vent et au feu qui se battent mutuellement, utiliser Dihuang Wan pour tonifier le foie, Dao Chi San, Liang Jing Wan pour traiter le cœur ; si cela provoque de la soif et que [l’enfant] boit des soupes, de la fatigue corporelle sans consommer le lait, la terre est vide et le bois prospère, utiliser Dihuang Wan pour tonifier les reins, Liu Jun Zi Tang pour tonifier la rate. »
申酉戌時微搐而喘,目微斜,身似熟睡而露睛,大便淡黃,屬脾肺虛熱,用異功散;手足逆冷,或喘瀉不食,屬脾肺虛寒,用六君、炮姜、木香;久病而元氣虛者,用六君子、六味丸二藥主之。
« Dans les légères convulsions et dyspnée pendant les périodes Shen (15:00-17:00), You (17:00-19:00) et Xu (19:00-21:00), s’il y a déviation légère de l’œil, que le corps semble endormi et que les yeux sont apparents, les selles sont légèrement jaunes, cela appartient à la chaleur vide de la rate et du poumon, utiliser Yi Gong San ; s’il y a inversion froide des mains et des pieds ou dyspnée et diarrhée et que [l’enfant] ne mange pas, cela appartient au froid vide de la rate et du poumon, utiliser Liu Jun Paojiang Muxiang ; si la maladie est chronique avec un vide du yuanqi, utiliser les produits des deux formules Liu Jun Zi, Liu Wei Wan pour traiter. »
亥子丑時,微搐身熱,目睛緊斜,吐瀉不乳,厥冷多睡,屬寒水侮土,用益黃散,未應,用六君、姜、桂。
« Aux périodes Hai (21:00-23:00) Zi (23:00-1:00) et Chou (1:00-03:00), il y a légères convulsions et corps chaud, les yeux sont déviés et serrés, il y a vomissement et diarrhée sans consommation de lait, il y a renversement froid et beaucoup de sommeil, cela appartient à l’eau froide qui insulte la terre, utiliser Yi Huang San, si cela ne répond pas [au traitement], utiliser Liu Jun Jiang Gui. »

Dans ces 4 descriptions, les 2 premiers sont des tableaux chaleur, vide de sang et de bois du foie qui exploite la rate, de vent de feu qui se battent et de bois prospère. Les 2 derniers sont des convulsions légères et même si on retrouve un tableau de chaleur vide, le froid apparait également.

Les blessures externes et alimentaires :

Après Qian Yi et Xue Kai présentent chacun dans leur livre, d’autres causes des crises convulsives : les atteintes externes, la blessure par l’alimentation ou la rétention alimentaire :

傷風後發搢
傷風後得之,口中氣出熱, 呵矢,頓悶,手足動搖當。當發散,大青膏主之。小見生本怯者,多此病也.
Crise de tremblements (fa jin) après une blessure due au vent
« Après la présence d’une blessure due au vent (shang feng), le qi qui sort du centre de la bouche est chaud, il y a bâillement, oppression soudaine, mains et pieds s’agitent en secouant, il convient de diffuser et disperser, on traite avec Da Qing Gao. Si l’enfant né avec une racine faible, il y a beaucoup de maladies. »

風溫潮熱壯熱相似
潮熱者,時間發熱,過時即退,來日根據時發熱,此欲發驚也。壯熱者,一向熱而不已,甚則發驚癇也。風熱者,身熱而口中氣熱,有風證。溫壯者,但溫而不熱也。
Similarités entre vent tiédeur (fengwen), fièvre cyclique et forte fièvre
« Dans la fièvre cyclique, avec des périodes de fièvre qui déclinent ensuite soudainement, le lendemain il y a fièvre sur la même plage horaire,  il y a tendance aux crises convulsives. Dans la forte fièvre, il y a toujours de la chaleur qui est incessante, si c’est extrême alors il y a des crises d’épilepsies. Dans le vent chaleur, il y a corps chaud et souffle chaud dans la bouche, il y a un syndrome de vent. La tiédeur est forte, mais c’est de la tiédeur qui n’est pas de la chaleur. »

On peut s’apercevoir que dans ce dernier passage, Qian Yi fait la différenciation entre la fièvre cyclique, la forte fièvre et le vent tiédeur. On remarque une différence d’intensité entre la fièvre cyclique qui peut engendre des crises convulsives, la forte fièvre qui à l’extrême peut provoquer des crises d’épilepsies et le vent chaleur où il n’y a pas mention de crises convulsives ou d’épilepsies. Cependant il parle de souffle chaud et de syndrome de vent, qui semble assez similaire aux crises convulsives suite à une blessure due au vent.
On peut ici faire lien entre les fièvres cycliques à des plages horaires similaires qui provoquent les crises convulsives et la présentation des crises dans les 4 périodes présentées par Qian Yi, où au début de chaque période il indique « La cause est la fièvre cyclique ».

Pour les atteintes externes, Xue Kai développe différents syndromes ainsi que des traitements :

傷風發搐,口中氣熱,呵欠,手足動者,名假搐,用大青膏發散風邪。
« Crise de convulsion par blessure due au vent, le souffle de la bouche est chaud, il y a bâillement, tremblements des mains et des pieds, on l’appelle fausse convulsion (jia chu), utiliser Da Qing Gao pour émettre et disperser le vent pathogène. »
外傷風者用大青膏塗囟門,及浴體法。
« Dans une blessure externe due au vent, utiliser Da Qing Gao en application sur la fontanelle, et utiliser la méthode du bain de corps. »
傷風發搐,口氣不熱,肢體倦怠,用異功散補脾土;鉤藤飲清肝木。若因風邪內鬱發熱而變諸症者,當理肺金,清風邪。若外邪既解,而內症未除,當理肺補脾。若脾經虧損而致驚搐等症者,當補脾肺以平肝心,則驚搐自止矣。
« Crise convulsive par blessure due au vent, le souffle de la bouche n’est pas chaud, il y a fatigue du corps, on utilise Yi Gong San pour tonifier la terre de la rate ; Gouteng Yin pour clarifier le bois du foie. Si c’est en raison du vent pathogène, de la surpression interne et de la fièvre que tous symptômes changent, il est adéquat de régulariser le métal du poumon, clarifier le vent pathogène. Si le pathogène externe est déjà libéré, et que le syndrome interne n’est pas éliminé, il est adéquat de régulariser le poumon et tonifier la rate. S’il y a vide du méridien de la rate et que cela provoque des syndromes de la catégorie des convulsions, il est adéquat de tonifier la rate et le poumon pour équilibrer le foie et le cœur, alors les convulsions s’arrêteront spontanément. »

Il est intéressant de noter que concernant la blessure due au vent, d’un côté Qian Yi appelle cela une « crise de tremblement » (jin) et que Xue Kai pour le même tableau appelle cela une « fausse convulsion » (jia chu) et qu’ils utilisent tous les deux Da Qing Gao.

傷食後發搐
傷食後得之,身體溫,多唾多睡,或吐不思食而發搐。當先定搐,搐退,白饼子下之,後服安神丸。
Crise convulsive (fa chu) après une blessure due à la nourriture
« Après la présence d’une blessure due à la nourriture, il y a corps chaud, beaucoup de salive et beaucoup de sommeil, ou vomissement sans penser à manger et crises de convulsions, il convient de déterminer tôt la convulsion, quand la convulsion décline, faire descendre avec Bai Bing Zi, après administrer An Shen Wan. »

若停食發搐,嘔吐乳食者,宜用消食丸。若食既消而前症仍作,或變他症者,脾土傷而肝木乘之也,用六君子加鉤藤鉤以健脾平肝。
« S’il y a crises convulsives par rétention d’aliments, il y a vomissement et consommation de lait, il est approprié d’utiliser Xiao Shi Wan. Si l’alimentation est déjà dissipée et que le syndrome précédent reste, ou que les symptômes changent pour d’autres, la terre de la rate est blessée et le vent du bois est victorieux, utiliser Liu Jun Zi Jia Goutenggou pour renforcer la rate et équilibrer le foie. »

Les crises convulsives dans les cent jours

Ces crises convulsives dans les cent jours (百日内發搐) sont décrites assez rapidement par les 2 auteurs :

真者不過三兩次必死,假者發頻不為重。真者內生驚癇,假者外傷風。蓋血氣未實,不能勝任乃發搐也。欲知假者,口中氣出熱也。治之可發散,大青膏主之,及用涂囟浴體法
« Si c’est une vraie mais qu’il y en a 3 consécutives, il y aura décès, si c’est une fausse avec des crises fréquentes ce n’est pas grave. La vraie est l’épilepsie qui nait dans l’interne, la fausse est une blessure due au vent froid à la surface. Le sang et le qi ne sont pas pleins, ils ne peuvent pas remplir leur tâche donc il y a des crises convulsives. Si on veut reconnaitre la fausse, le souffle de la bouche sort chaud. Il est possible de traiter par l’émission et la dispersion, on traite avec Da Qing Gao, utiliser aussi les méthodes d’application sur la fontanelle et les bains de corps. »

若百日內搐者,因胎氣所稟,亦有乳母七情濃味所致者,當兼治其母,而以固胃為先,不可逕治其兒也。
« S’il y a convulsion dans les 100 jours, la cause est la constitution du qi du fœtus (nouveau né), c’est aussi causé par les 7 émotions (qi qing) et les saveurs fortes [absorbées] par la mère, il est adéquat de traiter simultanément la mère, pour d’abord affermir l’estomac, on ne doit pas traiter directement l’enfant. »

Qian Yi et Xue Kai ont des explications différentes mais complémentaires. Qian Yi différencie la vraie convulsion (interne) de la fausse convulsion (externe) et on remarquera que la description de la fausse convulsion est similaire à celle provoquée par la blessure due au vent décrite par Xue Kai, avec ce signe distinctif qui est le souffle chaud de la bouche.
Xue Kai, lui, se focalise sur la constitution mais surtout sur la mère.

Les abcès, les éruptions cutanées et les macules

Pour les pathologies cutanées, même si à première vue il pourrait n’y avoir aucun rapport avec les convulsions, Qian Yi vient nous expliquer comment elles peuvent développer des crises convulsives, voire des épilepsies. De nouveau on y retrouve une perturbation du cœur par la chaleur comme déclencheur de crise.

瘡疹由內相勝也,惟斑疹能作搐。疹為脾所生,脾虛而肝旺乘之。木來勝土,熱氣相擊,動於心神,心喜為熱,神氣不安,因搐成癇。
« Les abcès (chuang) et les éruptions cutanées (zhen) proviennent de l’interne et sont mutuellement victorieuses, s’il y a seulement des macules (ban zhen) cela peut faire des convulsions. Les éruptions cutanées (zhen) sont engendrées dans la rate, il y a un vide de rate et le foie prospère l’exploite. Le bois arrive et vainc la terre, les qi de la chaleur s’attaquent mutuellement, agitent l’esprit du cœur, le cœur a une tendance à la chaleur, le qi de l’esprit n’est pas calme, cela cause des convulsions qui deviennent des épilepsies. »
斑子為心所生,心生熱,熱則生風,風屬於肝,二臟相搏,風火相爭,故發搐也。治之當瀉心肝補其母,栝蔞湯主之。
« Les macules sont engendrées dans le cœur, le cœur engendre la chaleur, s’il y a chaleur alors cela engendre le vent, le vent appartient au foie, les 2 organes (zang) se battent mutuellement, le vent et la chaleur luttent mutuellement, c’est pourquoi il y a des crises convulsives. Le traitement approprié est de disperser le cœur et le foie et tonifier leur mère, on traite avec Gualou Tang. »

Différentiation entre les convulsions aiguës et chroniques

Qian Yi fait une dernière distinction entre les convulsions infantiles aiguës (ji jing) et les convulsions infantiles chroniques (man jing)

急驚
因聞大聲或大驚而發搐,發過則如故,此無陰也。當下,利驚丸主之。小兒急驚者,本因熱生於心。身熱面赤引飲,口中氣熱,大小便黃赤,劇則搐也。蓋熱盛則風生,風屬肝,此陽盛陰虛也。故利驚丸主之,以除其痰熱。不可與巴豆及溫藥大下之,恐蓄虛熱不消也。小兒熱痰客於心胃,因聞聲非常,則動而驚搐矣。若熱極,雖不因聞聲及驚,亦自發搐。
Convulsions infantiles aiguës (ji jing)
« C’est en raison de l’audition d’un fort bruit ou d’une forte peur qu’il y a crise de convulsion (fa chu), les crises sont excessives, celles-ci ne sont pas yin. Il convient de faire descendre, on traite avec Li Jing Wan. Dans les convulsions infantiles aiguës, la racine est la chaleur engendrée dans le cœur. Il y a corps chaud, teint rouge et tendance à boire, souffle chaud dans la bouche, selles et urines jaune et rouges, si c’est sévère alors il y a convulsions. S’il y a chaleur exubérante alors le vent est engendré, le vent appartient au foie, ce sont une exubérance de yang et un vide de yin. C’est pourquoi on traite avec Li Jing Wan, pour éliminer les mucosités chaleur (tan re). On ne peut pas donner Badou ni des médicaments qui réchauffent et descendent fortement, la peur retient la chaleur vide qui ne se dissout pas. Les mucosités chaleur (tan re) de l’enfant s’invitent dans le cœur et l’estomac, en raison de l’audition de bruits inhabituels alors il y a agitation et convulsions infantiles aiguës. Si la chaleur est au maximum, même s’il n’y a pas l’audition de bruits ni les frayeurs, il y a aussi des crises spontanées de convulsions. »

慢驚
因病後,或吐瀉脾胃虛損,遍身冷,口鼻氣出亦冷,手足時螈,昏睡,睡露睛。此無陽也,栝蔞湯主之。凡急慢驚,陰陽異證,切宜辨而治之,急驚合凉瀉,慢驚合溫補。世間俗方,多不分別,误小兒甚多。
Convulsions infantiles chroniques (man jing)
« C‘est en raison des suites d’une maladie, ou de vomissement et diarrhée par consomption de la rate et l’estomac, tout le corps est froid, le souffle sort froid de la bouche et du nez, les mains et les pieds spasment, il y a sommeil léthargique, sommeil avec yeux apparents, celles-ci ne sont pas yang. On traite avec Gualou Tang.
Toutes les convulsions infantiles aiguës et chroniques ont des syndromes yin et yang différents, il est souhaitable de les différencier, les reconnaitre et les traiter, pour les convulsions aiguës [utiliser] ensemble le frais et la dispersion, pour les convulsions infantiles chroniques [utiliser] ensemble le tiède et la tonification.
Les formules populaires du monde ne font pas cette différence, les erreurs pour les enfants sont extrêmement nombreuses. »

Ici il y a différentiation yin yang des convulsions, les aiguës étant yang et les chroniques étant yin. On constate que les convulsions infantiles chroniques se rapprochent dans leur description des convulsions légères qu’on retrouve chez Xue Kai avec des symptômes de froids et de vides.

Pour résumer :

Tout au long de ces différents extraits du Xiao Er Yao Zheng Zhi Jue (小兒藥證直訣) et du Bao Ying Cuo Yao (保嬰撮要) concernant les convulsions, il en ressort différents syndromes ainsi que certains traitements associés. On y retrouve :
-La chaleur du coeur qui revient régulièrement et qui provoque la crise lorsqu’elle se surajoute à des syndromes préexistants au niveau d’autres organes.
-Quand la cause des crises est la fièvre cyclique, chaque période correspond à un syndrome spécifique, le foie prospère, le coeur prospère, le poumon prospère et le vide de rein (selon Xue Kai). A ces mêmes périodes, si la cause n’est pas la fièvre cyclique (du moins ce n’est pas spécifié dans son livre), Xue Kai développe d’autres syndromes et dans ces syndromes on y voit apparaitre du froid dans les cas légers.
-Les convulsions dans les 100 jours.
-Les blessures externes et alimentaires.
-Certains problèmes cutanés qui provoquent une chaleur au niveau du cœur.
A cela Qian Yi sépare les convulsions aiguës de type yang et les convulsions chroniques de type yin avec des symptômes de froids et de vides. Ces dernières se rapprochent de la description de certaines convulsions légères décrites pas Xue Kai dans son livre.
Les 2 auteurs font des différenciations selon les filles et les garçons mais Xue Kai détaille un peu plus avec à la clé un pronostic basé sur la conformité du syndrome selon le sexe de l’enfant.

Cas express en Xiao Er Tuina

Enfant 4 ans, présente un peu de fièvre en soirée.
A 2h30 du matin il se réveille et dit qu’il a mal au front et à la gorge.

Autres signes :
Corps chaud, visage chaud, oreilles, joues, mains chaudes.
Joues un peu rouge.
Toux un peu augmentée.

Protocole en Xiao Er Tuina (小兒推拿) :
攢竹(天門) Cuánzhú (Tiānmén)
坎宮 (眉弓) Kǎngōng (Meigōng)
太陽 Tàiyáng
耳後高骨 Erhòu GāoGǔ
天突 Tiāntū
大椎 Dàzhuī
三關 Sānguān
天河水 Tiānhéshuǐ
六腑 Liùfǔ
心經 Xīnjīng
肺經 Fèijīng

Le corps a commencé à se rafraichir dans les minutes qui ont suivies, les joues, les bras et les oreilles étaient fraiches.
Le lendemain matin à 6h l’enfant à dit : « Je me sens bien, je n’ai plus mal, merci de m’avoir sauvé ».

Au bout d’un certain temps après le lever, le corps a recommencé à se tiédir et l’enfant à dit qu’il a un peu mal à la tête et au ventre, pas de nausée ni envie d’aller à la selle.

2ème soin en Xiao Er Tuina (小兒推拿):
攢竹(天門) Cuánzhú (Tiānmén).
坎宮 (眉弓) Kǎngōng (Meigōng).
太陽 Tàiyáng.
脅肋 Xiélèi.
中脘 Zhōng wǎn.
肚臍 Dù​qí/神闕 Shénquē.

Quelques minutes après, il n’y a plus de douleurs et la température a diminuée de nouveau. L’enfant a passé la journée en pleine forme et n’a pas fait de rechute depuis, il est toujours en forme 🙂 .

On peut voir que lors d’une prise en charge rapide, les effets sont également rapides et qu’elle empêche une aggravation du cas. Cela diminue également le nombre de séances nécessaire pour récupérer complètement.
Cela est valable aussi pour les adultes. Il ne faut pas attendre et prendre le risque que le problème s’aggrave en restant seul sans soin.

Bonnes fêtes à tous!