Les convulsions chez les enfants selon Qian Yi (錢乙) et Xue Kai (薛鎧)

Les convulsions sont, pour beaucoup de parents, inquiétantes et impressionnantes. Dans cet article nous allons voir comment sont décrites les crises convulsives chez les enfants, dans la médecine chinoise, à partir de ce que disent deux anciens pédiatres chinois.
L’un se nomme Qian Yi (錢乙) ou Qian Zhong Yang (錢仲陽) et a écrit le Xiao Er Yao Zheng Zhi Jue (小兒藥證直訣) et l’autre se nomme Xue Kai (薛鎧) et a écrit le Bao Ying Cuo Yao (保嬰撮要).
Pour des raisons de lisibilité, le texte de Qian Yi sera en bleu et celui de Xue Kai sera en rouge.

On va commencer avec le Xiao Er Yao Zheng Zhi Jue (小兒藥證直訣) qui a été écrit avant celui de Xue Kai (薛鎧). Dès le passage concernant la gouvernance des 5 organes, situé au début du texte, il dit :

心主驚。实则叫哭發熱,飲水而搖;虛則臥而悸動不安。
« Le cœur gouverne la frayeur. S’il y a plénitude alors il y a cris, pleurs et fièvre, [l’enfant] boit de l’eau et il y a des tremblements ; s’il y a vide alors quand [l’enfant] s’allonge et il y a palpitations et inquiétude. »

Et un peu plus loin dans le passage concernant les maladies des 5 organes (五臟病), il répète plus où moins la même chose concernant le cœur :

心病,多叫哭,驚悸,手足動搖,發熱飲水。
« Dans la maladie du cœur, il y a beaucoup de cris et de pleurs, de palpitations, d’agitation et de tremblements des mains et de pieds, de la fièvre et [l’enfant] boit de l’eau. »

Ici il ne précise pas si c’est de la plénitude ou pas mais on pourra se référer au passage précédent pour différencier les deux. On s’aperçoit déjà de la notion d’agitation et tremblements des mains et des pieds dans le syndrome du cœur, surtout la plénitude. Ensuite il continue :

肝有風
目連扎不搐,得心熱則搐。治肝,瀉青丸;治心,導赤散主之。
Le foie a du vent
«
Il y a clignements des yeux sans convulsion, s’il y a présence d’une chaleur du cœur alors il y a des convulsions. Pour traiter le foie, Xie Qing Wan ; pour traiter le cœur, on traite avec Dao Chi San. »

肝有
目直視不搐,得心熱則搐。治肝,瀉青丸;治心,導赤散主之。
Le foie a de la chaleur
«
Il y a regard fixe sans convulsion, s’il y a présence d’une chaleur du cœur alors il y a des convulsions. Pour traiter le foie, Xie Qing Wan ; pour traiter le cœur, on traite avec Dao Chi San. »

肝有
身反折強直不搐,心不受熱也,當補腎治肝。補腎,地黃丸;治肝,瀉青丸主之。
Le foie a du vent extrême
«
Il y a opisthotonos sans convulsion, le cœur ne reçoit la chaleur, il est adéquat de tonifier les reins et traiter le foie. Pour tonifier les reins, Di Huang Wan ; pour traiter le foie, on traite avec Xie Qing Wan . »

On peut voir dans ces 3 syndromes qui se suivent dans le texte, que la chaleur du foie et le vent du foie, même extrême, ne suffisent pas pour provoquer des convulsions. Il faut qu’il s’y ajoute la chaleur du cœur. Un peu plus loin il explique le mécanisme et propose déjà des traitements :

若得心熱則搐,以其子母俱有實熱,風火相搏故也。治肝,瀉青丸;治心,導赤散主之。
«S’il y a une chaleur du cœur alors il y a convulsion, parce que le fils et la mère ont tous les deux de la chaleur plénitude, le vent et le feu se battent mutuellement. Pour traiter le foie, Xie Qing Wan ; pour traiter le cœur, on traite avec Dao Chi San.»

Un peu plus loin dans le texte, Qian Yi parle de la légèreté et de la gravité des victoires mutuelles des 5 organes zang et il dit :

肺病見春,金旺肺勝肝,宜瀉肺。輕者肺病退,重者目淡青,必發驚。更有赤者,當搐,为肝怯,當目淡青色也。
« La maladie du poumon se voit au printemps, le métal prospère et le poumon vainc le foie, il est adéquat de disperser le poumon. Si c’est léger la maladie du poumon diminue, si c’est grave les yeux sont verts-bleus pâles, il y aura des crises de convulsions-jing. Si [la couleur des yeux] change en rouge, c’est les convulsions-chu, si le foie devient faible, il est adéquat que les yeux soient de couleur vert-bleu pâle. »
腎病見夏,水勝火,腎勝心也,當治腎。輕者病退,重者悸動當搐也。
« La maladie des reins se voit en été, l’eau vainc le feu, les reins vainquent le cœur. Si c’est léger la maladie diminue, si c’est grave et qu’il y a palpitation il est adéquat qu’il y ait des convulsions-chu. »

Concernant la couleur des yeux il y a un passage sur le bianzheng par les yeux dans le livre de Qian Yi qui dit :

赤者,心熱,導赤散主之。
« Rouge, c’est une chaleur du cœur, on traite avec Dao Chi San. »
青者,肝熱,瀉青丸主之。淺淡者補之。
« Vert-bleu, c’est une chaleur du foie, on traite avec Xie Qing Wan. Si c’est pâle, tonifier.»       

On peut remarquer que quand les yeux deviennent rouges, cela marque une chaleur du cœur et que la couleur bleue-verte concerne soit une chaleur du foie, soit une insuffisance, en fonction de l’intensité de la couleur. Par contre quand les yeux sont à la fois rouge et bleu-verdâtres, il y a une tendance aux crises de convulsions, comme il l’indique dans le chapitre concernant les maladies diverses (za bing 雜病) :

目赤兼青者,欲發搐
«Les yeux sont à la fois rouges et verts-bleus, il y a tendances aux crises de convulsions. »

Ensuite il décrit les différences entre les crises en fonction du sexe de l’enfant et les périodes de crises.

男發搐,目左視無聲,右視有聲;女發搐,目右視無聲,左視有聲∶相胜故也。
« Lors d’une crise convulsive chez un garçon, les yeux regardent à gauche sans bruit, s’ils regardent à droite il est bruyant ; Lors d’une crise convulsive chez une fille, les yeux regardent à droite sans bruit, si ils regardent à gauche elle est bruyante : c’est parce qu’il y a victoire mutuelle. »

A ce sujet, Xue Kai précise dans son livre :

蓋左為肝部,右為肺部,金木相勝故耳。
« La gauche est la section du foie, la droite est la section du poumon, le métal et le bois sont mutuellement victorieux alors [cela s’entend] à l’oreille. »

4 périodes de crises :

Concernant les périodes des crises convulsives, Qian Yi et Xue Kai en décrivent 4. Chaque période est composée de 3 branches terrestres et il y en a 12 au total. Chaque branche couvre 2 heures, ce qui fait que chaque période dure 6 heures durant laquelle il y aura des symptômes particuliers ce qui va ainsi permettre de distinguer les différents syndromes. Les 4 périodes sont tôt le matin, la journée, le soir et la nuit. Voici donc les passages parlant des mêmes périodes avec d’abord le passage de Qian Yi (en bleu) suivi de celui de Xue Kai (en rouge).

因潮熱,寅、卯、辰時身體壯熱,目上視,手足動搖,口內生熱涎,項頸急。此肝旺,當補腎治肝也。補腎,地黃丸;治肝,瀉青丸主之。
« La cause est la fièvre cyclique, le corps est très chaud aux périodes Yin (03:00-05:00), Mao (05:00-07:00) et Chen (7:00-9:00), les yeux regardent en haut, les mains et pieds tremblent, l’intérieur de la bouche engendre de la salive chaude, il y a raideur de la nuque, ce sont un foie prospère (excessif), il convient de tonifier les reins et traiter le foie. Tonifier les reins, Di Huang Wan; pour traiter le foie, on traite avec Xie Qing Wan. »

若寅卯辰時身熱,目上視,手足動,口流涎,項強急,此肝旺也。
« S’il y a corps chaud aux périodes Yin (3:00-5:00), Mao (5:00-7:00) et Chen (7:00-9:00), les yeux regardent en haut, les mains et les pieds tremblent, la salive s’écoule de la bouche, il y a rigidité de la nuque, c’est le foie prospère. »

因潮熱,巳、午、未時發搐,心神驚悸,目上視,白睛赤色,牙關緊,口內涎,手足動搖。此心旺也,當補肝治心。治心,導赤散、涼驚丸;補肝,地黃丸主之。
« La cause est la fièvre cyclique, il y a des crises convulsives aux périodes Si (9:00-11:00), Wu (11:00-13:00), Wei (13:00-15:00), l’esprit du cœur palpite par frayeur, l’œil regarde en haut, le blanc de l’œil est rouge, les dents sont fermées et serrées, il y a de la salive dans la bouche, les mains et pieds tremblent, ce sont un cœur prospère (excessif), il convient de tonifier le foie et traiter le cœur. Pour traiter le cœur, Dao Chi San, Liang Jing Wan; pour tonifier le Foie, on traite avec Dihuang Wan. »

巳午未時身熱發搐,心神驚悸,目上視,牙緊流涎,手足搐動,此心旺也。
« S’il y a corps chaud et crises convulsives aux périodes Si (9:00-11:00), Wu (11:00-13:00), Wei (13:00-15:00), l’esprit du cœur (xin shen) est effrayé avec palpitation, l’œil regarde en haut, les dents sont serrés avec écoulement de salive, les mains et les pieds convulsent et tremblent, c’est le cœur prospère. »

因潮熱,申、酉、戌時不甚搐而喘,目微斜視,身體似熱,睡露睛,手足冷,大便淡黃水。是肺旺,當補脾治心肝。補脾,益黃散;治肝,瀉青丸;治心,導赤散主之。
« La cause est la fièvre cyclique, les crises convulsives ne sont pas extrêmes et il y a dyspnée aux périodes Shen (15:00-17:00), You (17:00-19:00), Xu (19:00-21:00), les yeux dévient légèrement, le corps semble chaud, il y a sommeil avec les yeux apparents, les mains et les pieds sont froids, les selles sont jaunes pâles et liquides, ce sont le poumon prospère (excessif),  il convient de tonifier la rate et traiter le cœur et le foie. Pour tonifier la rate, Yi Huang San ; pour traiter le foie, Xie Qing Wan ; pour traiter le cœur, on traite avec Dao Chi San. »

申酉戌時身熱微搐而喘,目微斜,睡露睛,手足冷,大便淡黃水,此肺旺也。
« Le corps est chaud avec légère convulsion et dyspnée aux périodes Shen (15:00-17:00), You (17:00-19:00) et Xu (19:00-21:00), les yeux sont légèrement déviés, il y a sommeil avec les yeux apparents, les mains et pieds sont froids, les selles sont jaunes pâles et liquides, c’est le poumon prospère. »

潮熱,亥、子、丑時不甚搐,而卧不穩,身體溫壯,目睛緊斜視,喉中有痰,大便銀褐色,乳食不消,多睡,不納津液。當補脾治心。補脾,益黃散;治心,導赤散、涼驚丸主之。
« La cause est la fièvre cyclique, il y a des convulsions qui ne sont pas extrêmes aux périodes Hai (21:00-23:00), Zi (23:00-1:00), Chou (1:00-3:00) et il y a sommeil instable, le corps est très chaud, les globes oculaires serrés et déviation des yeux, des mucosités (tan) dans la gorge, les selles sont de couleur brune argentée, le lait et la nourriture ne sont pas digérés, [l’enfant] dort beaucoup, les liquides organiques ne sont pas reçus. Il convient de tonifier la rate et traiter le cœur. Pour tonifier la rate, Yi Huang San ; pour traiter le cœur, on traite avec Dao Chi San. »

亥子丑時微搐,臥而不安,身微熱,目緊斜,喉中有痰,大便色白,困睡流涎,此腎虛也。
« Légères convulsions aux périodes Hai (21:00-23:00), Zi (23:00-1:00) et Chou (1:00-3:00), il y a sommeil agité, corps légèrement chaud, les yeux tendus et déviés, des mucosités (tan) dans la gorge, des selles de couleur blanche, le sommeil entravé avec écoulement de salive, c’est le vide des reins. »

Ces passages décrivent ces crises en lien avec 4 syndromes : le foie prospère, le cœur prospère, le poumon prospère, et le dernier qui n’est pas spécifié par Qian Yi mais où le traitement consiste à tonifier la rate et traiter le cœur.
Xue Kai donne plus ou moins les mêmes descriptions et pour le dernier il précise que c’est le vide des reins. Qian Yi quant à lui donne les traitements pour chaque syndrome, contrairement à Xue Kai.

Xue Kai fait encore une distinction entre les filles et les garçons, selon la position du pouce dans la main pendant les crises. Il en découle le pronostic selon la conformité :

若握拳拇指在內女為順,拇指在外男為順。順則易治,逆則難愈。
« Si l’enfant serre les poings avec le pouce à l’intérieur c’est conforme pour les filles, si le pouce est à l’extérieur c’est conforme pour les garçons. C’est conforme alors c’est facile à traiter, c’est l’inverse alors c’est difficile à traiter. »

Cependant, Xue Kai décrit des syndromes supplémentaires aux 4 syndromes cités par Qian Yi, toujours en rapport avec les 4 périodes vues précédemment :

寅卯辰時搐而發熱作渴,飲冷便結,屬肝膽經虛熱,用柴芍參苓散;作渴引飲,自汗盜汗,屬肝膽經血虛,用地黃丸;口吻流涎,屬肝木克脾土,用六君子湯。
« Dans les convulsion aux périodes Yin (3:00-5:00), Mao (5:00-7:00) et Chen (3:00-9:00) avec fièvre qui provoque de la soif, si l’enfant boit froid avec nouure des selles (constipation), cela appartient à la chaleur vide du méridien du foie et de la vésicule biliaire, utiliser Chai Shao Shen Ling San ; si cela provoque de la soif qui conduit à boire, de la transpiration spontanée et de la transpiration nocturne, cela appartient au vide de sang des méridiens du foie et de la vésicule biliaire, utiliser Dihuang Wan ;  s’il y a écoulement de salive des lèvres de la bouche, cela appartient au bois du foie qui vainc la rate terre, utiliser Liu Jun Zi Tang. »

巳午未時發搐,若兼作渴飲水,屬風火相搏,以地黃丸補肝,導赤散、涼驚丸治心;若作渴飲湯,體倦不乳,土虛而木旺也,用地黃丸以補腎,六君子湯以補脾。
« Dans les convulsion aux périodes Si (9:00-11:00), Wu (11:00-13:00) et Wei (13:00-15:00), si cela provoque simultanément de la soif avec envie de boire de l’eau, cela appartient au vent et au feu qui se battent mutuellement, utiliser Dihuang Wan pour tonifier le foie, Dao Chi San, Liang Jing Wan pour traiter le cœur ; si cela provoque de la soif et que [l’enfant] boit des soupes, de la fatigue corporelle sans consommer le lait, la terre est vide et le bois prospère, utiliser Dihuang Wan pour tonifier les reins, Liu Jun Zi Tang pour tonifier la rate. »
申酉戌時微搐而喘,目微斜,身似熟睡而露睛,大便淡黃,屬脾肺虛熱,用異功散;手足逆冷,或喘瀉不食,屬脾肺虛寒,用六君、炮姜、木香;久病而元氣虛者,用六君子、六味丸二藥主之。
« Dans les légères convulsions et dyspnée pendant les périodes Shen (15:00-17:00), You (17:00-19:00) et Xu (19:00-21:00), s’il y a déviation légère de l’œil, que le corps semble endormi et que les yeux sont apparents, les selles sont légèrement jaunes, cela appartient à la chaleur vide de la rate et du poumon, utiliser Yi Gong San ; s’il y a inversion froide des mains et des pieds ou dyspnée et diarrhée et que [l’enfant] ne mange pas, cela appartient au froid vide de la rate et du poumon, utiliser Liu Jun Paojiang Muxiang ; si la maladie est chronique avec un vide du yuanqi, utiliser les produits des deux formules Liu Jun Zi, Liu Wei Wan pour traiter. »
亥子丑時,微搐身熱,目睛緊斜,吐瀉不乳,厥冷多睡,屬寒水侮土,用益黃散,未應,用六君、姜、桂。
« Aux périodes Hai (21:00-23:00) Zi (23:00-1:00) et Chou (1:00-03:00), il y a légères convulsions et corps chaud, les yeux sont déviés et serrés, il y a vomissement et diarrhée sans consommation de lait, il y a renversement froid et beaucoup de sommeil, cela appartient à l’eau froide qui insulte la terre, utiliser Yi Huang San, si cela ne répond pas [au traitement], utiliser Liu Jun Jiang Gui. »

Dans ces 4 descriptions, les 2 premiers sont des tableaux chaleur, vide de sang et de bois du foie qui exploite la rate, de vent de feu qui se battent et de bois prospère. Les 2 derniers sont des convulsions légères et même si on retrouve un tableau de chaleur vide, le froid apparait également.

Les blessures externes et alimentaires :

Après Qian Yi et Xue Kai présentent chacun dans leur livre, d’autres causes des crises convulsives : les atteintes externes, la blessure par l’alimentation ou la rétention alimentaire :

傷風後發搢
傷風後得之,口中氣出熱, 呵矢,頓悶,手足動搖當。當發散,大青膏主之。小見生本怯者,多此病也.
Crise de tremblements (fa jin) après une blessure due au vent
« Après la présence d’une blessure due au vent (shang feng), le qi qui sort du centre de la bouche est chaud, il y a bâillement, oppression soudaine, mains et pieds s’agitent en secouant, il convient de diffuser et disperser, on traite avec Da Qing Gao. Si l’enfant né avec une racine faible, il y a beaucoup de maladies. »

風溫潮熱壯熱相似
潮熱者,時間發熱,過時即退,來日根據時發熱,此欲發驚也。壯熱者,一向熱而不已,甚則發驚癇也。風熱者,身熱而口中氣熱,有風證。溫壯者,但溫而不熱也。
Similarités entre vent tiédeur (fengwen), fièvre cyclique et forte fièvre
« Dans la fièvre cyclique, avec des périodes de fièvre qui déclinent ensuite soudainement, le lendemain il y a fièvre sur la même plage horaire,  il y a tendance aux crises convulsives. Dans la forte fièvre, il y a toujours de la chaleur qui est incessante, si c’est extrême alors il y a des crises d’épilepsies. Dans le vent chaleur, il y a corps chaud et souffle chaud dans la bouche, il y a un syndrome de vent. La tiédeur est forte, mais c’est de la tiédeur qui n’est pas de la chaleur. »

On peut s’apercevoir que dans ce dernier passage, Qian Yi fait la différenciation entre la fièvre cyclique, la forte fièvre et le vent tiédeur. On remarque une différence d’intensité entre la fièvre cyclique qui peut engendre des crises convulsives, la forte fièvre qui à l’extrême peut provoquer des crises d’épilepsies et le vent chaleur où il n’y a pas mention de crises convulsives ou d’épilepsies. Cependant il parle de souffle chaud et de syndrome de vent, qui semble assez similaire aux crises convulsives suite à une blessure due au vent.
On peut ici faire lien entre les fièvres cycliques à des plages horaires similaires qui provoquent les crises convulsives et la présentation des crises dans les 4 périodes présentées par Qian Yi, où au début de chaque période il indique « La cause est la fièvre cyclique ».

Pour les atteintes externes, Xue Kai développe différents syndromes ainsi que des traitements :

傷風發搐,口中氣熱,呵欠,手足動者,名假搐,用大青膏發散風邪。
« Crise de convulsion par blessure due au vent, le souffle de la bouche est chaud, il y a bâillement, tremblements des mains et des pieds, on l’appelle fausse convulsion (jia chu), utiliser Da Qing Gao pour émettre et disperser le vent pathogène. »
外傷風者用大青膏塗囟門,及浴體法。
« Dans une blessure externe due au vent, utiliser Da Qing Gao en application sur la fontanelle, et utiliser la méthode du bain de corps. »
傷風發搐,口氣不熱,肢體倦怠,用異功散補脾土;鉤藤飲清肝木。若因風邪內鬱發熱而變諸症者,當理肺金,清風邪。若外邪既解,而內症未除,當理肺補脾。若脾經虧損而致驚搐等症者,當補脾肺以平肝心,則驚搐自止矣。
« Crise convulsive par blessure due au vent, le souffle de la bouche n’est pas chaud, il y a fatigue du corps, on utilise Yi Gong San pour tonifier la terre de la rate ; Gouteng Yin pour clarifier le bois du foie. Si c’est en raison du vent pathogène, de la surpression interne et de la fièvre que tous symptômes changent, il est adéquat de régulariser le métal du poumon, clarifier le vent pathogène. Si le pathogène externe est déjà libéré, et que le syndrome interne n’est pas éliminé, il est adéquat de régulariser le poumon et tonifier la rate. S’il y a vide du méridien de la rate et que cela provoque des syndromes de la catégorie des convulsions, il est adéquat de tonifier la rate et le poumon pour équilibrer le foie et le cœur, alors les convulsions s’arrêteront spontanément. »

Il est intéressant de noter que concernant la blessure due au vent, d’un côté Qian Yi appelle cela une « crise de tremblement » (jin) et que Xue Kai pour le même tableau appelle cela une « fausse convulsion » (jia chu) et qu’ils utilisent tous les deux Da Qing Gao.

傷食後發搐
傷食後得之,身體溫,多唾多睡,或吐不思食而發搐。當先定搐,搐退,白饼子下之,後服安神丸。
Crise convulsive (fa chu) après une blessure due à la nourriture
« Après la présence d’une blessure due à la nourriture, il y a corps chaud, beaucoup de salive et beaucoup de sommeil, ou vomissement sans penser à manger et crises de convulsions, il convient de déterminer tôt la convulsion, quand la convulsion décline, faire descendre avec Bai Bing Zi, après administrer An Shen Wan. »

若停食發搐,嘔吐乳食者,宜用消食丸。若食既消而前症仍作,或變他症者,脾土傷而肝木乘之也,用六君子加鉤藤鉤以健脾平肝。
« S’il y a crises convulsives par rétention d’aliments, il y a vomissement et consommation de lait, il est approprié d’utiliser Xiao Shi Wan. Si l’alimentation est déjà dissipée et que le syndrome précédent reste, ou que les symptômes changent pour d’autres, la terre de la rate est blessée et le vent du bois est victorieux, utiliser Liu Jun Zi Jia Goutenggou pour renforcer la rate et équilibrer le foie. »

Les crises convulsives dans les cent jours

Ces crises convulsives dans les cent jours (百日内發搐) sont décrites assez rapidement par les 2 auteurs :

真者不過三兩次必死,假者發頻不為重。真者內生驚癇,假者外傷風。蓋血氣未實,不能勝任乃發搐也。欲知假者,口中氣出熱也。治之可發散,大青膏主之,及用涂囟浴體法
« Si c’est une vraie mais qu’il y en a 3 consécutives, il y aura décès, si c’est une fausse avec des crises fréquentes ce n’est pas grave. La vraie est l’épilepsie qui nait dans l’interne, la fausse est une blessure due au vent froid à la surface. Le sang et le qi ne sont pas pleins, ils ne peuvent pas remplir leur tâche donc il y a des crises convulsives. Si on veut reconnaitre la fausse, le souffle de la bouche sort chaud. Il est possible de traiter par l’émission et la dispersion, on traite avec Da Qing Gao, utiliser aussi les méthodes d’application sur la fontanelle et les bains de corps. »

若百日內搐者,因胎氣所稟,亦有乳母七情濃味所致者,當兼治其母,而以固胃為先,不可逕治其兒也。
« S’il y a convulsion dans les 100 jours, la cause est la constitution du qi du fœtus (nouveau né), c’est aussi causé par les 7 émotions (qi qing) et les saveurs fortes [absorbées] par la mère, il est adéquat de traiter simultanément la mère, pour d’abord affermir l’estomac, on ne doit pas traiter directement l’enfant. »

Qian Yi et Xue Kai ont des explications différentes mais complémentaires. Qian Yi différencie la vraie convulsion (interne) de la fausse convulsion (externe) et on remarquera que la description de la fausse convulsion est similaire à celle provoquée par la blessure due au vent décrite par Xue Kai, avec ce signe distinctif qui est le souffle chaud de la bouche.
Xue Kai, lui, se focalise sur la constitution mais surtout sur la mère.

Les abcès, les éruptions cutanées et les macules

Pour les pathologies cutanées, même si à première vue il pourrait n’y avoir aucun rapport avec les convulsions, Qian Yi vient nous expliquer comment elles peuvent développer des crises convulsives, voire des épilepsies. De nouveau on y retrouve une perturbation du cœur par la chaleur comme déclencheur de crise.

瘡疹由內相勝也,惟斑疹能作搐。疹為脾所生,脾虛而肝旺乘之。木來勝土,熱氣相擊,動於心神,心喜為熱,神氣不安,因搐成癇。
« Les abcès (chuang) et les éruptions cutanées (zhen) proviennent de l’interne et sont mutuellement victorieuses, s’il y a seulement des macules (ban zhen) cela peut faire des convulsions. Les éruptions cutanées (zhen) sont engendrées dans la rate, il y a un vide de rate et le foie prospère l’exploite. Le bois arrive et vainc la terre, les qi de la chaleur s’attaquent mutuellement, agitent l’esprit du cœur, le cœur a une tendance à la chaleur, le qi de l’esprit n’est pas calme, cela cause des convulsions qui deviennent des épilepsies. »
斑子為心所生,心生熱,熱則生風,風屬於肝,二臟相搏,風火相爭,故發搐也。治之當瀉心肝補其母,栝蔞湯主之。
« Les macules sont engendrées dans le cœur, le cœur engendre la chaleur, s’il y a chaleur alors cela engendre le vent, le vent appartient au foie, les 2 organes (zang) se battent mutuellement, le vent et la chaleur luttent mutuellement, c’est pourquoi il y a des crises convulsives. Le traitement approprié est de disperser le cœur et le foie et tonifier leur mère, on traite avec Gualou Tang. »

Différentiation entre les convulsions aiguës et chroniques

Qian Yi fait une dernière distinction entre les convulsions infantiles aiguës (ji jing) et les convulsions infantiles chroniques (man jing)

急驚
因聞大聲或大驚而發搐,發過則如故,此無陰也。當下,利驚丸主之。小兒急驚者,本因熱生於心。身熱面赤引飲,口中氣熱,大小便黃赤,劇則搐也。蓋熱盛則風生,風屬肝,此陽盛陰虛也。故利驚丸主之,以除其痰熱。不可與巴豆及溫藥大下之,恐蓄虛熱不消也。小兒熱痰客於心胃,因聞聲非常,則動而驚搐矣。若熱極,雖不因聞聲及驚,亦自發搐。
Convulsions infantiles aiguës (ji jing)
« C’est en raison de l’audition d’un fort bruit ou d’une forte peur qu’il y a crise de convulsion (fa chu), les crises sont excessives, celles-ci ne sont pas yin. Il convient de faire descendre, on traite avec Li Jing Wan. Dans les convulsions infantiles aiguës, la racine est la chaleur engendrée dans le cœur. Il y a corps chaud, teint rouge et tendance à boire, souffle chaud dans la bouche, selles et urines jaune et rouges, si c’est sévère alors il y a convulsions. S’il y a chaleur exubérante alors le vent est engendré, le vent appartient au foie, ce sont une exubérance de yang et un vide de yin. C’est pourquoi on traite avec Li Jing Wan, pour éliminer les mucosités chaleur (tan re). On ne peut pas donner Badou ni des médicaments qui réchauffent et descendent fortement, la peur retient la chaleur vide qui ne se dissout pas. Les mucosités chaleur (tan re) de l’enfant s’invitent dans le cœur et l’estomac, en raison de l’audition de bruits inhabituels alors il y a agitation et convulsions infantiles aiguës. Si la chaleur est au maximum, même s’il n’y a pas l’audition de bruits ni les frayeurs, il y a aussi des crises spontanées de convulsions. »

慢驚
因病後,或吐瀉脾胃虛損,遍身冷,口鼻氣出亦冷,手足時螈,昏睡,睡露睛。此無陽也,栝蔞湯主之。凡急慢驚,陰陽異證,切宜辨而治之,急驚合凉瀉,慢驚合溫補。世間俗方,多不分別,误小兒甚多。
Convulsions infantiles chroniques (man jing)
« C‘est en raison des suites d’une maladie, ou de vomissement et diarrhée par consomption de la rate et l’estomac, tout le corps est froid, le souffle sort froid de la bouche et du nez, les mains et les pieds spasment, il y a sommeil léthargique, sommeil avec yeux apparents, celles-ci ne sont pas yang. On traite avec Gualou Tang.
Toutes les convulsions infantiles aiguës et chroniques ont des syndromes yin et yang différents, il est souhaitable de les différencier, les reconnaitre et les traiter, pour les convulsions aiguës [utiliser] ensemble le frais et la dispersion, pour les convulsions infantiles chroniques [utiliser] ensemble le tiède et la tonification.
Les formules populaires du monde ne font pas cette différence, les erreurs pour les enfants sont extrêmement nombreuses. »

Ici il y a différentiation yin yang des convulsions, les aiguës étant yang et les chroniques étant yin. On constate que les convulsions infantiles chroniques se rapprochent dans leur description des convulsions légères qu’on retrouve chez Xue Kai avec des symptômes de froids et de vides.

Pour résumer :

Tout au long de ces différents extraits du Xiao Er Yao Zheng Zhi Jue (小兒藥證直訣) et du Bao Ying Cuo Yao (保嬰撮要) concernant les convulsions, il en ressort différents syndromes ainsi que certains traitements associés. On y retrouve :
-La chaleur du coeur qui revient régulièrement et qui provoque la crise lorsqu’elle se surajoute à des syndromes préexistants au niveau d’autres organes.
-Quand la cause des crises est la fièvre cyclique, chaque période correspond à un syndrome spécifique, le foie prospère, le coeur prospère, le poumon prospère et le vide de rein (selon Xue Kai). A ces mêmes périodes, si la cause n’est pas la fièvre cyclique (du moins ce n’est pas spécifié dans son livre), Xue Kai développe d’autres syndromes et dans ces syndromes on y voit apparaitre du froid dans les cas légers.
-Les convulsions dans les 100 jours.
-Les blessures externes et alimentaires.
-Certains problèmes cutanés qui provoquent une chaleur au niveau du cœur.
A cela Qian Yi sépare les convulsions aiguës de type yang et les convulsions chroniques de type yin avec des symptômes de froids et de vides. Ces dernières se rapprochent de la description de certaines convulsions légères décrites pas Xue Kai dans son livre.
Les 2 auteurs font des différenciations selon les filles et les garçons mais Xue Kai détaille un peu plus avec à la clé un pronostic basé sur la conformité du syndrome selon le sexe de l’enfant.

Astuces pour donner des tisanes de plantes à vos enfants

Apprivoisement des plantes par le jeu

Les plantes ont la réputation d’avoir un mauvais goût même pour les adultes. Si les adultes ne les aiment pas, on pourrait se dire que c’est impossible d’essayer avec un enfant. Alors comment faire pour que votre enfant accepte de les avaler ?
En tant que praticien et parent d’un enfant de 3 ans, j’ai décidé de faire ce petit guide pour aider d’autres parents qui pourraient en avoir besoin.

La première question qui se pose est la forme de la prise des plantes. Je vous en propose deux assez fréquentes, les CP (poudres concentrées) que nous appellerons « poupoutes » ou les tisanes de plantes entières. J’ai (malheureusement) eu l’occasion d’expérimenter ces 2 formes de plantes et je vous donne donc ici mon retour d’expérience.

Chez nous, Evan a découvert les plantes entières avec la préparation de bains qu’on lui faisait. Ça lui plaisait et il voulait lui-même mettre les ingrédients dans la cocotte minute pour aider.

Pour les poupoutes, il les mangeait à la cuillère. Mais parfois il ne voulait pas pour diverses raisons (goût qui était différent et qu’il aimait moins, etc.), il n’avait pas envie ce jour là… Voici donc quelques astuces pour vous aider à lui donner envie de prendre ses plantes.

Les Poupoutes !!!

Les « poupoutes » sont les plus faciles à faire prendre parce que le goût est moins marqué (et encore que… :)) que les tisanes, et elles ont l’avantage de pouvoir être mélangées à un autre produit pour masquer les goût. Par exemple les compotes.

Petit bonus pour le petit déjeuner : mon épouse a réussi à lui faire prendre en petit-déjeuner, mélangée avec du riz chaud et de la compote (à température ambiante).

La « poupoute » dans la compote
  • Les compotes :

C’est la première astuce pour faire prendre la poupoute. Il semblerait que cela passe assez facilement en général.
Cependant, il peut arriver, comme avec mon fils, que votre enfant remarque le goût de la poupoute dans la compote. A ce moment-là il peut refuser de continuer à manger la compote et vous allez donc gâcher, non seulement la poupoute mais également la compote (dommage surtout si elle est bio :p).

  • Les boissons :

Le principe est le même qu’avec les compotes. Notre fils a repéré le goût de la poupoute directement et ça n’a pas fonctionné ^^.

  • Le laisser apprivoiser les plantes :

Laisser votre enfant découvrir et jouer avec les plantes quelle que soit la forme. Si vous avez des sachets pour les tisanes, laisser le les regarder, les toucher et jouer un peu avec, bien sûr sous votre surveillance. Le mien a décider de choisir 2 plantes dans un sachet et de jouer avec depuis qu’il a entre 1 et 1,5 ans. Maintenant il sait ce que c’est, à quoi ça sert et il n’en a pas peur.

  • Le laisser jouer avec :

Cette astuce pourrait être une sous-catégorie de la précédente mais l’intention est un peu différente. Il a déjà connaissance de la poupoute et des plantes, et maintenant il va les manipuler pour jouer avec.
Par exemple on lui faisait des dessins dedans, il transvasait d’un récipient à un autre, il mettait en place toute une histoire autour avec ses jouets. Ici il n’y a pas de limites à part les votres. Il faudra peut-être lui rappeler de les manger, parce que c’est quand même le but :).

  • La négociation :

Parfois, vous pourrez faire ce que vous voulez, votre enfant ne voudra pas les manger et il trouvera toujours une raison ! Il faudra alors peut-être négocier, comme vous le souhaitez pour qu’il accepte de les prendre.

  • L’explication :

Expliquer à son enfant pourquoi il est bon pour lui de prendre la poupoute, surtout s’il a un problème visible ou qu’il ressent facilement. Cela peut se combiner avec les autres astuces et il ne faut pas hésiter à le faire rapidement car cela facilite quand même la prise de la poupoute.

Les tisanes

Pour les tisanes c’est plus compliqué. En effet votre enfant ne pourra pas jouer avec comme il le fait avec la poupoute, au risque d’avoir du liquide partout. Heureusement, en général l’enfant sera plus grand et pourra boire les plantes sans avoir à jouer avec, ou alors il le fera différemment.

  • « Déformer la réalité » :

Si votre enfant aime boire quelque chose, il est possible de lui faire croire que c’est la même chose. Gros inconvénient, il faut que ça ressemble visuellement et au niveau du goût. Donc oubliez le jus…
Pour Evan, comme il avait déjà l’expérience du thé et des tisanes en sachet, on lui a dit que c’était du thé. Et il a tout bu en redemandant du « thé ».

  • Le partage :

Il peut être intéressant de goûter la tisane avec lui pour lui montrer que c’est buvable et le mettre en confiance. Maintenant, quand un de nous prend des plantes, cela peut arriver qu’il demande de goûter spontanément.

  • Inventer des histoires :

Comme avec le jeu, laissez son imagination vagabonder pour qu’il intègre la prise des tisanes dans son rythme journalier. Ci-dessous, Evan s’amuse à donner à boire à ses véhicules. Et entre 2-3 véhicules, je lui donnais une gorgée et il continuait comme ça. Inconvénient, il faut prévoir minimum 30 minutes pour qu’il finisse sa tasse en fonction de la quantité.

Tout ce que j’ai décrit dans cet article est ce que j’ai vécu personnellement, en tant que parent pendant 2 ans. Une question reste concernant les prises :
Que se passe-t-il s’il rate une prise dans la journée ? Pour un problème aigu je pense qu’il est important de ne pas rater de prise. Dans un cas chronique, l’erreur est possible. Il nous est arrivé qu’Evan s’endore avant d’avoir pris sa 2ème dose, l’après-midi. Il peut exister diverses raisons qui font qu’un jour, une prise soit manquée.
En cas de doutes, il est préférable de demander à votre praticien, il saura vous répondre.

  • Ajouter un peu de miel dans la tisane :

Si la formule le permet vous pouvez ajouter du miel dans la tisane pour que le goût soit plus agréable. Cependant il faut bien faire confirmer par votre praticien que cela n’aura pas d’inconvénient dans la tisane qu’il vous aura conseillé.
En effet le miel pouvant être un ingrédient à part entière, son ajout peut modifier l’action de la tisane.
Merci à Gaspar pour cette astuce. Bises à toi !

  • Trouver une référence dans un livre, une vidéo ou une histoire :

Si votre enfant a un personnage préféré qui boit une boisson/potion dans une de ces aventures, vous pouvez vous servir de cette référence pour lui faire vivre des aventures extraordinaires !
Merci à Christophe pour cette astuce belge. Bises à toi aussi !


Autres méthodes :

Il est possible de que votre praticien vous propose de prendre la tisane avec une seringue ou une pipette à mettre directement dans la bouche. Ma femme et moi avons essayé la seringue mais nous avons vite arrêté car trop contraignant. Ce fut une mauvaise expérience pour nous.
Il existe aussi les concentrés hydrophiles dont je n’ai aucune expérience et il est aussi possible pour les enfants qui allaitent de faire boire les plantes à la maman.

Est-ce possible de faire boire des plantes à un enfant ?
Oui, il faudra surement un peu d’effort et de créativité mais cela est possible. Et je pense que plus tôt il y sera habitué, plus facile ce sera de lui faire prendre.
Il est vrai qu’il existe des méthodes spécifiques pour les enfants comme le Xiao Er Tuina (小兒推拿) et le Shonishin (小児針), cependant dans certains cas l’utilisation des plantes est nécessaire.
Une chose importante est de mettre l’enfant en confiance et de ne pas le bloquer face aux plantes.

N’oubliez pas également que les plantes sont adaptées à un enfant et ne le seront pas pour ses frères et sœurs. Donc si vous avez plusieurs enfants, ne donnez pas la poupoute ou la tisane à ceux de la fratrie.

Bien entendu, il existe d’autres astuces que celles énumérées. Je vous ai donné celles que j’ai utilisées et qui ont fonctionnées, ainsi que quelques unes des amis confrères. J’espère ainsi avoir dédiabolisé l’utilisation des plantes avec les enfants sachant que le mien a commencé vers 5-6 mois, avant de commencer d’en prendre régulièrement vers l’âge de 15 mois.

Gilles

Des formations de qualité

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je souhaiterais parler de formation de médecine chinoise. Cet article s’adresse donc plus aux étudiants et professionnels de médecine chinoise.
Il existe une multitude de formations en France cependant je parlerai de quatre formations que j’ai faite et qui m’ont apporté beaucoup de chose dans mon travail.
Suite à ma formation de base, j’ai souhaité combler certaines lacunes et améliorer mes connaissances.
Ces formations sont celles que j’ai étudiées lors des deux dernières années, de 2014 à 2016.
Bonne lecture.

  • Zheng Gu Tui Na
  • La première formation que j’ai trouvée est celle de « Zheng Gu Tui Na » (maintenant scindée en 2 entités différentes) avec Tom Bisio. Cette formation était mise en place au Beausset grâce à l’association San Qi de Pascal et Anna.
    Cette formation, essentiellement basée sur la pratique, m’a permis d’avoir un outil efficace pour le traitement de douleur au niveau musculaire, tendineux, articulaire. Je l’utilise souvent couplé avec les techniques d’acupuncture que j’ai appris dans la 2ème formation (dont je parlerai juste après) avec de bons résultats sur les douleurs en général.
    Cependant la formation a maintenant changé. Avant elle était basée sur 8 niveaux. Pour faire simple, il y avait 4 niveaux pour le tuī​ná (推拿) et 4 niveaux pour les techniques de zhèng​ gǔ (正骨). Chaque niveau permettait d’apprendre de nouvelles techniques de mains, des protocoles de soins en fonction des zones étudiées ainsi que du qì ​gōng (氣功).
    Maintenant la formation enseigne le tuī​ná (推拿) et le zhèng​ gǔ (正骨) ensemble, au lieu de les séparer.
    Pour plus d’informations vous pouvez consulter le site de San Qi

  • Formation Supérieure en Acupuncture (FSA)
  • La deuxième est une formation de Philippe Sionneau. Elle se fait sur deux ans et m’a apporté beaucoup de chose pratique également.
    Premièrement, une aisance dans la puncture même.
    Deuxièmement, une logique de « diagnostic » qui permet de savoir rapidement ce qui ne va pas dans la plupart des cas (en moins de 30 minutes). Cela rend le travail plus amusant et rapide. Mes séances font maintenant rarement plus d’une heure, bilan inclus.
    Pour le traitements de la douleur, les résultats sont plus rapides (souvent des résultats dès la 1ère séance). C’est ici que je couple souvent le tuī​ná (推拿) et l’acupuncture.
    Troisièmement, du plaisir. Je n’ai plus de crainte quand quelqu’un vient me voir, les séances deviennent même enrichissantes. A la fin de la deuxième année de cette formation, tout est très clair, si l’étudiant fourni un travail continu chaque mois.
    Attention pour les étudiants actuels : cette formation n’est pas basée sur la différenciation des syndromes selon les zàng fǔ (臟腑辨證) mais sur les syndromes des canaux (經證) !
    Cette formation peut perturber certaines habitudes et il faut clairement faire la part des choses entre les enseignements des écoles de médecines chinoises et ceux de cette formation.
    Pour plus d’infos c’est ici : Formation Supérieure en Acupuncture.

  • Zang Fu Tui Na
  • La troisième formation que j’ai suivi est celle du Zang Fu Tui Na, toujours avec Tom Bisio et Pascal Jauffret, au Beausset. Une formation très intéressante mais plus subtile dans les sensations et le ressenti. Ici on pose les mains sur les organes et les différentes structures du thorax et du ventre pour permettre un meilleur fonctionnement interne. On test également les relations entre les zàng fǔ (臟腑) comme par exemple le Poumon et les Reins, le Cœur et les Reins, le Foie et et la Rate et on rééquilibre si nécessaire.
    Encore une fois avec Tom Bisio et Pascal, il y a essentiellement de la pratique et très peu de théorie (suffisamment pour comprendre ce que l’on doit faire).

  • Maitrisez la pharmacopée chinoise
  • Ici on est dans le domaine, comme son nom l’indique, de la pharmacopée chinoise. Cependant nous sommes dans l’apprentissage des petites formules, les 小方 (xiǎo fāng). Les 小方 (xiǎo fāng) sont des formules composées la plupart du temps de 2 à 4 plantes. Les plantes qui composent les formules sont les plus connues et les plus puissantes de la pharmacopée.
    Dans cette formation, le premier cours est basé sur l’apprentissage de la prescription d’une formule. Comment choisir les bonnes posologies, les bonnes préparations (炮制/páo zhì) de chaque plante, choisir les bonnes « cuissons »…
    Très intéressante pour un novice de la pharmacopée car elle permet de se familiariser rapidement avec les plantes et les formules. Chaque cours possède un thème spécifique : vent (風), chaleur (熱), humidité-chaleur (濕熱), troubles digestifs, etc.
    Encore une fois, la pédagogie fait son effet et c’est une formation très « pratique » où il y a des informations pour travailler tout de suite.
    Pour plus d’infos c’est ici : Maitrisez la pharmacopée chinoise
    Attention, cette formation risque de ne pas être reconduite les prochaines années.

    Voilà concernant ces 4 formations. Bien entendu cela n’est qu’un avis personnel et chacun a une approche différente par rapport aux soins. Pour ceux qui souhaitent travailler avec les outils de la médecine chinoise, ces formations sont très bien pour se perfectionner et/ou découvrir de nouvelles choses.

    Bonne journée